Belgacom a retrouvé le Nord

05/03/10 à 14:05 - Mise à jour à 14:05

Source: Trends-Tendances

Belgacom est parvenu à regagner des parts de marché en Flandre, où il avait beaucoup souffert ces dernières années. L'opérateur historique profite de l'attrait croissant des Belges pour la télévision numérique.

Belgacom a retrouvé le Nord

© Belga

Ce n'est pas la crise pour tout le monde. La semaine dernière, Telenet et Belgacom ont annoncé de très bons résultats financiers pour l'année 2009. Dans le segment de la télévision numérique, par exemple, Belgacom TV a dépassé le cap des 750.000 abonnés et a vu ses revenus augmenter de 55,2 %, tandis que Telenet a vu son nombre d'abonnés à la télévision numérique augmenter de 49 % et a enregistré une hausse de 48 % de son chiffre d'affaires dans sa "premium cable television".

On pourrait donc croire qu'ils ont tous gagné. Ce n'est pas forcément le cas. Si l'on examine plus attentivement les chiffres dévoilés par les deux opérateurs télécoms, on constate effectivement que Belgacom, qui avait perdu beaucoup de plumes en Flandre ces dernières années, est parvenu à inverser la tendance au deuxième semestre 2009. Alors que la répartition des clients Belgacom TV penchait jusque-là très fort du côté de la Wallonie, qui représentait deux tiers de ses abonnés, cette proportion est revenue à 50/50 pour les nouveaux abonnés gagnés entre juillet et décembre. "Sur les deux derniers trimestres, nous avons clairement regagné des parts de marché au nord du pays", confirme Michel Georgis, le responsable de l'activité résidentielle de Belgacom. Celui-ci attribue avant tout ce succès au lancement de l'opération "free TV", qui permet aux clients de bénéficier de la télévision numérique gratuitement dans le cadre d'un "pack" incluant également la téléphonie (fixe ou mobile) et l'Internet.

Cette opération commerciale a manifestement fait mal à Telenet au niveau de ses clients de TV analogique : dans les chiffres 2009 de la société, on constate ainsi que le taux de "churn" (la proportion de clients quittant Telenet pour un autre fournisseur) est passé en un an de 6 % à 9,1 %. Et le nombre total de ses abonnés télévision (analogique + numérique) a diminué de 2 % l'an dernier, passant de 2,40 à 2,34 millions de personnes. Soit tout de même une perte de 60.000 clients, dont 21.000 durant le quatrième trimestre.

Si Belgacom a donc clairement retrouvé des couleurs sur le front flamand, il doit par contre se méfier du front wallon, où la concurrence de VOO s'est fortement renforcée depuis le lancement du "Voocorder". L'association des câblos wallons ne publie pas encore de chiffres, mais il se dit qu'elle aurait déjà installé entre 50.000 et 60.000 décodeurs numériques auprès de ses abonnés. On constate d'ailleurs que la Wallonie est enfin en train de rattraper son retard en matière de télévision numérique (voir tableau). Une évolution tout bénéfice pour les câblos wallons puisque selon Telenet, un client numérique rapporte deux fois plus qu'un client analogique (notamment grâce à la vidéo à la demande). Même constat chez Belgacom, où le revenu moyen par utilisateur ne cesse de grimper : en 2009, il a dépassé pour la première fois les 20 euros par mois.

Mathieu Van Overstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires