Avec ses nouveautés, Microsoft joue son va-tout dans le mobile (vidéo)

07/10/15 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Source: Afp

Microsoft, distancé par Apple et Samsung, a fait feu de tout bois mardi à New York en dévoilant deux smartphones Lumia haut de gamme et son premier ordinateur portable équipés de Windows 10, pour espérer refaire son retard dans le mobile.

Avec ses nouveautés, Microsoft joue son va-tout dans le mobile (vidéo)

© AFP

"Aujourd'hui est le début d'un nouveau chapitre pour Windows, avec des appareils fabriqués spécialement pour lui", a souligné Satya Nadella, le directeur général de la firme de Redmond (ouest).

Quelques jours après Apple et Google, le géant des logiciels s'est lancé à son tour dans le segment du haut de gamme aux marges lucratives.

Le Lumia 950 (écran de 5,2 pouces de haute qualité) et le Lumia 950 XL (5,7 pouces) sont tous deux dotés d'une caméra de 20 mégapixels et d'une capacité de stockage de 32 gigaoctets.

Ils offrent des fonctionnalités comme le scanner d'iris afin d'en déverrouiller l'accès ou encore le port USB-C, utilisé pour le rechargement, mais également pour établir la connexion avec un PC.

Ces téléphones intelligents embarquent surtout le système d'exploitation Windows 10 (les fonctionnalités Windows Hello et Windows Continuum ou Microsoft Display Dock), qui se veut universel, c'est-à-dire adapté au PC comme au smartphone en passant par la console de jeux vidéo Xbox ou les lunettes de réalité virtuelle Hololens.

Le Lumia 950 (549 dollars au minimum) et le Lumia 950 XL (649 dollars) se veulent ainsi connectables avec un écran, une souris et un clavier en externe.

Les deux téléphones et un troisième, le Lumia 550 (139 dollars), seront disponibles à compter du mois de novembre, a indiqué Microsoft dont la part de marché dans les téléphones intelligents est seulement de l'ordre de 3% cette année, selon le cabinet spécialisé IDC.

Dernière chance ?

Le groupe informatique avait tenté de regagner le terrain perdu avec l'acquisition de Nokia mais cette stratégie s'est traduite par un échec.

En juillet, il a annoncé la suppression de quelque 7.800 emplois dans le monde (environ 7% de ses effectifs), principalement dans ses activités de téléphonie, et l'inscription d'une charge exceptionnelle de 7,6 milliards de dollars pour dépréciation d'actifs liée à Nokia.

Le groupe fondé par Bill Gates, qui règne encore sur le marché des ordinateurs portables et de bureau, espère accroître ses parts de marché en équipant ses smartphones de Windows 10, dont l'objectif est d'être installé sur un milliard d'appareils (PC, tablettes, ordinateurs portables, smartphones) d'ici 2018.

L'analyste du secteur Jeff Kagan estime d'ailleurs que Windows 10 est "peut-être la dernière véritable opportunité de croissance pour Microsoft" dans le mobile.

Pour ne pas la gaspiller, le géant informatique a mis les bouchées doubles dans les marchés de niches, avec les annonces simultanées d'une nouvelle version de la tablette Surface Pro 4 et d'un ordinateur portable, son tout premier, Surface Book.

Les deux produits sont destinés à contrer MacBook Air et Macbook Pro d'Apple auprès des entreprises et des consommateurs.

Surface Pro 4 reprend les accessoires des modèles précédents (une couverture-clavier, une base d'accueil...) mais avec un écran plus grand (12,3 pouces) et un stylet se voulant plus précis.

Quant à Surface Book, il est plus léger et se veut plus puissant que les produits actuellement sur le marché dans la même catégorie. La durée de vie de la batterie est de 12 heures, affirme Microsoft.

Il est doté d'un écran tactile de 13,5 pouces détachable pouvant notamment être utilisé comme une tablette.

"C'est le plus fin, le plus puissant PC jamais créé", a vanté Panos Panay, un des hauts responsables de Microsoft, en présentant ce nouveau-né.

"Il devrait être un bon outil de productivité", estime Raimo Lenschox, analyste chez Barclays.

Le prix de Surface Pro 4 débute à 899 dollars, tandis que celui de Surface Book est de 1.499 dollars.

Microsoft mise aussi sur ses lunettes de réalité virtuelle Hololens qui importent les hologrammes dans la pièce où se trouvent les utilisateurs et, dans une moindre mesure, sur la nouvelle version de son bracelet traqueur des activités physiques et de sommeil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires