Avant son IPO, Facebook fait flamber ses tarifs pub

17/04/12 à 16:01 - Mise à jour à 16:01

Source: Trends-Tendances

Les annonceurs se pressent sur Facebook, et les tarifs publicitaires s'en ressentent. Au dernier trimestre, le réseau social a fait progresser à la fois son coût pour mille et son coût par clic. De quoi plaire aux analystes.

Avant son IPO, Facebook fait flamber ses tarifs pub

© Epa

Voilà des chiffres qui arrangent bien Facebook, à quelques encablures de son introduction en Bourse. Le coût par clic (CPC) moyen, sur ses annonces publicitaires, a augmenté de 23% depuis le quatrième trimestre 2011 selon l'éditeur de solutions publicitaires TBG Digital, sur ses cinq principaux marchés (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni). Quant au coût pour mille (CPM), il a progressé de 15%. en d'autres termes, Facebook a augmenté ses tarifs publicitaires quelque soit la méthode de tarification proposée (au clic ou aux mille affichages).

En France, le CPC a bondi de 35% depuis le quatrième trimestre.

Il ne faudrait pas aller trop vite en comparant ces chiffres avec ceux de Google (le coût par clic a chuté de 6% sur un trimestre). En effet, le CPC moyen de Google est calculé sur l'ensemble de ses marchés (y compris les pays émergents où les tarifs sont plus bas), sur toutes les plateformes publicitaires (les chiffres de TBG ne concernent que sa propre plateforme), et une des raisons de sa baisse est liée au mobile (Facebook, lui, n'affiche des pubs sur mobile que depuis début mars).

Ensuite, tout n'est pas rose dans ce que communique TBG. Le taux de clic, un indicateur très important pour les annonceurs puisqu'il détermine l'efficacité publicitaire, a baissé de 6% sur les cinq marchés étudiés.

L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires