AT&T rachète l'"enfant à problèmes" de Deutsche Telekom

21/03/11 à 11:06 - Mise à jour à 11:06

Source: Trends-Tendances

Deutsche Telekom voulait se débarrasser de T-Mobile USA, faute de performances suffisantes. AT&T dépensera 39 milliards de dollars en numéraire et actions pour racheter cet "enfant à problèmes" et redevenir n° 1 des télécoms mobiles américains.

AT&T rachète l'"enfant à problèmes" de Deutsche Telekom

© Bloomberg

L'opérateur américain AT&T a annoncé dimanche qu'il avait conclu un accord avec son concurrent allemand Deutsche Telekom pour lui acheter sa filiale US de téléphonie mobile T-Mobile USA dans une transaction valorisée à environ 39 milliards de dollars. Au début du mois, les spéculations avaient plutôt porté sur un rapprochement avec Sprint, n° 3 de la téléphonie mobile aux Etats-Unis...

Cette opération, annoncée dans un communiqué conjoint d'AT&T et Deutsche Telekom, sera réalisée à hauteur de 25 milliards de dollars au moins en numéraire, et le solde en actions, si bien que l'opérateur allemand devrait se retrouver actionnaire d'AT&T à hauteur d'environ 8 %, et en tout état de cause au moins 5 %.

AT&T met ainsi la main sur une filiale dont Deutsche Telekom voulait se débarrasser, faute de performances suffisantes, et devrait reprendre la place de n° 1 américain de la téléphonie mobile, qu'il avait perdue au profit de Verizon début 2009.

T-Mobile USA, 4e opérateur mobile aux Etats-Unis, est considéré comme l'"enfant à problèmes" de Deutsche Telekom, dont il représente le quart du chiffre d'affaires, avec des bénéfices en baisse et une part de marché souffrant de l'absence du très populaire iPhone d'Apple. AT&T, de son côté, vient tout juste de perdre l'exclusivité de l'iPhone, qui lui avait été très profitable.

Sous réserve d'approbation des autorités de la concurrence, la transaction, déjà approuvée par les conseils d'administration d'AT&T et de Deutsche Telekom, devrait être effective d'ici 12 mois.

AT&T escompte que cette opération aura un impact positif sur son bénéfice dans la troisième année suivant sa mise en oeuvre. L'opérateur US compte sur cette extension de son réseau pour augmenter le développement de ses liaisons à très grande vitesse 4G LTE. Au total, il gagnera environ 33,7 millions de clients et portera de 58,5 milliards à 80 milliards de dollars le chiffre d'affaires réalisé dans la téléphonie mobile.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires