Après Amazon, Google planche sur la livraison par drones (VIDEO)

01/09/14 à 18:08 - Mise à jour à 18:08

Source: Trends-Tendances

Le géant du web planche sur un projet de livraison par drones pour des objets de taille moyenne, comme l'avait déjà annoncé Amazon à la fin 2013.

Après Amazon, Google planche sur la livraison par drones (VIDEO)

© Google

On avait cru à un poisson d'avril quand Jeff Bezos, PDG d'Amazon avait expliqué à la télévision américaine son projet de livraison par mini drones, mais au début du mois de décembre, la période n'était pas à la rigolade. Le patron du géant américain du commerce on line avait déclaré à l'époque que son entreprise envisageait de livrer des petits colis de maximum 2,3 kilos chez ses clients - le poids que représente 86% des livraisons effectuées par les services d'Amazon - et, ce en seulement une demi-heure grâce à de petits avions téléguidés.

L'information a eu le don de faire ricaner certains, mais aussi d'en faire rêver d'autres, et parmi eux, les nombreux clients du géant du commerce en ligne s'imaginant déjà réceptionner leur livre ou nouveau smartphone par ce moyen aérien insolite sur leur pas-de-porte.

Google dévoile son "Project Wing"

Après le prototype d'Amazon annoncé fin 2013, c'est au tour de Google de présenter son "Project Wing", un drone qui livre des colis à l'aide de deux câbles qui se détachent du paquet dès que celui-ci touche le sol. Encore plus ambitieux qu'Amazon, les drones sur lesquels Google travaille seraient capables d'apporter des objets de tailles moyennes "en quelques minutes" à ses clients des grandes zones urbaines. Et contrairement au projet de drone d'Amazon qui doit se poser pour livrer son colis, celui de Google enverrait sa livraison en restant dans les airs, grâce à un fil et un système de capteurs empêchant un atterrissage trop brutal du paquet. Ainsi, au moment de sa descente, le colis est expédié à une vitesse de 10 mètres par seconde, avant de ralentir brusquement à 2 mètres par seconde lorsque le sol est détecté, détaille le magazine The Atlantic qui a pu suivre des essais réalisés en Australie, comme l'explique Le Monde. Ce système a été imaginé par les ingénieurs en robotique du géant du web pour empêcher que les personnes qui réceptionnent le colis ne se blessent avec les hélices du drone en mouvement.

L'idée, si est une petite révolution, n'est pourtant pas prête de se réaliser de sitôt, car actuellement, aux Etats-Unis, tout comme en Belgique, l'espace aérien est tout simplement interdit aux drones civils. Aux Etats-Unis, la législation pourrait toutefois se débloquer vers la fin 2015. Au-delà des questions juridiques, pose aussi la question de la fiabilité de ces drones qui pourraient s'égarer, se faire voler, ou être endommagés par des oiseaux ou des fils électriques pendant leur vol. La vidéo de Google précise donc qu'il ne s'agit que d'un projet et qu'il faudra encore "des années" avant que ces prototypes ne puissent être exploités à grande échelle.

Google révèle son drône qui livre des colispar lemondefr

En savoir plus sur:

Nos partenaires