Apple pris à son propre piège...

19/10/11 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Trends-Tendances

Apple a déçu. A force d'emballer les analystes et d'électriser les investisseurs, la marque à la pomme a créé des attentes toujours plus élevées. Cela explique sans doute pourquoi la Bourse a sanctionné un bénéfice annuel pourtant en hausse de 85 %.

Apple pris à son propre piège...

© Reuters

Apple a déçu le marché mardi : il a publié un bénéfice net annuel certes en hausse de 85 % mais inférieur aux attentes, à 25,22 milliards de dollars, avec un quatrième trimestre pénalisé par le ralentissement des ventes d'iPhone.

Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, le bénéfice annuel revient à 27,68 dollars, alors que les analystes attendaient 27,77 dollars. La déception est venue de la période juillet-septembre, où le bénéfice par action est resté à 7,05 dollars, bien en deçà des 7,28 dollars escomptés. Le bénéfice net trimestriel a tout de même grimpé de 54 %, à 6,62 milliards de dollars.

L'action a brutalement décroché après ces résultats, perdant 5,47 %, à 399,16 dollars, dans les échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Outre les bénéfices, le chiffre d'affaires est également resté en deçà des prévisions : il atteint 28,27 milliards de dollars pour le trimestre (contre 29,45 milliards attendus) et 108,25 milliards de dollars pour l'année (109,15 milliards attendus).

Les ventes d'iPhone, qui avaient encore doublé au trimestre précédent, n'ont cette fois progressé que de 21 % sur un an, à 17,07 millions d'unités. Les ventes de tablettes iPad ont presque triplé (+ 166 %) à 11,12 millions d'unités durant le trimestre clos le 24 septembre. La progression des ventes d'ordinateurs Mac a atteint 26 % à 4,89 millions d'unités, alors que les ventes de baladeurs iPod ont reflué de 27 %, à 6,62 millions d'unités.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires