Apple perd une bataille pour faire annuler le brevet d'une société chinoise

09/07/14 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Trends-Tendances

Un tribunal pékinois a donné tort cette semaine à Apple après que le groupe américain a tenté de faire annuler un brevet d'une société chinoise, cette dernière accusant la marque à la pomme de l'avoir détourné pour la fonctionnalité "Siri" des iPhones.

Apple perd une bataille pour faire annuler le brevet d'une société chinoise

La firme shanghaïenne Zhizhen Network Technology, qui possède les droits du logiciel "Xiao i Robot" (breveté en 2004 en Chine), accuse le géant américain de l'électronique d'avoir violé ce brevet pour la conception de son système de reconnaissance vocale Siri, et avait formellement déposé plainte en 2012. Siri, décrit par Apple comme un "assistant personnel intelligent" répondant à la voix, a été commercialisé pour la sortie de la version 4S de son iPhone en 2011.

Mais Zhizhen affirme que "Xiao i Robot", breveté sept ans auparavant, fonctionne de la même manière et possède des applications dans de nombreux domaines incluant les télécommunications, la finance et l'e-commerce.

Dans une procédure distincte, Apple avait quant à lui demandé aux autorités chinoises d'annuler la validité du brevet original déposé par Zhizhen, mais sa requête avait été rejetée par le Bureau d'Etat de la propriété intellectuelle, organisme sous contrôle gouvernemental. Le géant américain avait alors fait appel de cette décision administrative en saisissant fin 2013 la justice chinoise ; le Premier tribunal populaire intermédiaire de Pékin a rendu son verdict cette semaine, publié mardi sur son compte de microblogs.

"Le tribunal n'approuve pas les motifs de l'action (...) engagée par Apple", a-t-il conclu. "Le verdict confirme la décision prise par le comité de révision (du Bureau d'Etat de la propriété intellectuelle), et le brevet en question concernant l'invention du 'système de reconnaissance vocal' demeure valide", a-t-il expliqué, en référence au brevet de Zhizhen.

Ayant pris connaissance de la décision de justice, Apple a décidé de faire appel auprès d'un autre tribunal pékinois, est-il précisé dans ce même communiqué.

Nos partenaires