Apple ouvre sa conférence annuelle: des évolutions à défaut d'une révolution

02/06/14 à 11:27 - Mise à jour à 11:27

Source: Trends-Tendances

Le groupe informatique américain Apple donne ce lundi le coup d'envoi de sa grand-messe annuelle pour les développeurs d'applications, où les logiciels pour l'iPhone, la tablette iPad, le baladeur iPod et les ordinateurs Macintosh devraient tenir la vedette en attendant un nouveau produit révolutionnaire.

Apple ouvre sa conférence annuelle: des évolutions à défaut d'une révolution

© Reuters

La Worldwide Developers Conference (WWDC) doit débuter à 10H00 locales à San Francisco en Californie, avec une présentation inaugurale où le directeur général Tim Cook doit prendre la parole. Elle sera suivie de sessions techniques jusqu'à vendredi. Apple a, comme à son habitude, entretenu le mystère sur ce qui y sera dévoilé, mais les spéculations se sont multipliées sur les sites internet spécialisés.

Sept ans après l'iPhone, qui reste le porte-étendard du groupe à la pomme, et quatre ans après l'iPad, la perspective d'une nouvelle catégorie de produits d'ici la fin de cette année, évoquée à plusieurs reprises par Tim Cook, a nourri des rumeurs de montre (iWatch) ou d'un système de contrôle mobile des serrures, systèmes de sécurité et autres appareils connectés de la maison.

Les analystes s'attendent toutefois surtout à ce qu'Apple mette en avant de nouvelles fonctionnalités pour les systèmes d'exploitation faisant fonctionner ses appareils mobiles (iOS) et ses ordinateurs Mac (OSX). "Même si nous pourrions voir des extensions intéressantes de l'iPhone, je suis sceptique sur la révélation de quoi que ce soit de révolutionnaire", estime ainsi Frank Gillett, un expert du cabinet de recherche Gartner. "Il faut voir (cette conférence) comme leur événement pour faire évoluer les choses existantes -- avec de nouveaux logiciels, mais pas de nouvel appareil important", prédit-il.

iOS 8 ?

Apple, Google et Microsoft rivalisent pour séduire des développeurs, dont les applications et services amusants ou fonctionnels sont essentiels pour le succès des smartphones et des tablettes utilisant leurs systèmes d'exploitation respectifs: iOS, Android ou Windows.

Apple va probablement profiter de sa conférence pour lever le voile sur la prochaine version de son système d'exploitation mobile, iOS 8.

Parmi les nouvelles fonctions logicielles envisagées figure une possible plateforme de paiements mobiles qui viendrait défier celle installée sur les téléphones Android, Google Wallet, selon les analystes.

Apple pourrait aussi muscler la fonction Passbook, qui permet déjà de stocker et d'utiliser des tickets électroniques pour les compagnies aériennes, des entrées de cinéma ou des bons d'achat, et y ajouter des données permettant de suivre l'état de santé de l'utilisateur (rythme cardiaque, pression artérielle...), avec en ligne de mire la fameuse iWatch sur laquelle des spéculations circulent depuis déjà très longtemps.

Guest stars

En terme de matériel, Apple pourrait présenter une mise à jour de ses ordinateurs Macintosh. Mais pour les nouveaux produits importants, il a toujours préféré organiser un événement séparé.

La présentation inaugurale pourrait en outre comporter de petites apparitions du producteur de musique de légende Jimmy Iovine et du rappeur Dr. Dre, les cofondateurs de Beats dont Apple vient d'annoncer le rachat pour trois milliards de dollars, soit la plus grosse acquisition de son histoire.

L'alliance d'Apple avec une entreprise surtout connue pour ses casques stéréo branchés, prisés des sportifs et des artistes, a laissé certains observateurs dubitatifs. Mais il a aussi mis la main sur un service d'écoute directe de musique en ligne (streaming) par abonnement, et a recruté par la même occasion les deux cofondateurs qui pourraient renforcer ses capacités d'innovation.

Jimmy Iovine avait déjà joué un rôle clé pour persuader l'ex-patron emblématique d'Apple, Steve Jobs, aujourd'hui décédé, de lancer en 2002 la boutique de téléchargement de musique sur internet iTunes. Certains estiment aussi que Beats pourrait aider Apple à proposer des accessoires électroniques "prêts-à-porter" et des produits intelligents pour la maison.

Nos partenaires