AOL et Yahoo! : le serpent de mer est de retour

14/10/10 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Trends-Tendances

Ils avaient déjà discuté mariage en 2008, et voilà que l'idée d'une fusion entre AOL et Yahoo! refait surface. Les difficultés financières du second, ajoutées à la nécessité de monter en taille pour mieux lutter contre le colosse Google, font plus que jamais du portail une proie potentielle.

AOL et Yahoo! : le serpent de mer est de retour

© Montage Bloomberg

AOL discuterait sérieusement d'une offre sur le géant Yahoo!, opération que l'ex-filiale de Time Warner mènerait en compagnie de plusieurs firmes de private equity. L'information est révélée par le Wall Street Journal, qui cite, parmi les partenaires potentiels de ce rachat, Silver Lake Partners et Blackstone.

Ces discussions, précise le WSJ, n'en sont qu'à un stade préliminaire et n'implique pas encore Yahoo!. Elles pourraient ne pas aboutir, vu la complexité du dossier. Parmi les principales pierres d'achoppement, on peut pointer les différences abyssales de capitalisation boursière : 2,68 milliards de dollars pour AOL, 20,56 milliards de dollars pour Yahoo!.

L'un des scénarios, avance le quotidien américain, verrait le chinois Alibaba Group racheter la participation que détient Yahoo! dans son capital (environ 40 %). Sa valeur est estimée à 10 milliards de dollars par les analystes. D'autres actifs de Yahoo! seraient également cédés. Le reste atteindrait une taille suffisamment raisonnable pour être financée par les fonds de private equity.

Un autre scénario verrait AOL combiner ses activités avec celles de Yahoo! après que celui-ci a cédé sa participation dans Alibaba. Il semble également que Tim Armstrong, CEO d'AOL, ait parlé - en privé - de la possibilité de vendre AOL à Yahoo!. Enfin, les firms de private equity seraient prêts à discuter avec d'autres entreprises médias pour dévorer le portail Internet.

L'objectif d'une union AOL-Yahoo! serait notamment d'atteindre une taille supérieure pour mieux lutter contre Google en matière de publicité en ligne. Un secteur qui reprend du poil de la bête mais qui échappe de plus en plus à Yahoo!.

Quant à savoir pourquoi cette vieille idée - Yahoo! et AOL avaient déjà discuté mariage en 2008 - resurgit aujourd'hui, le Wall Street Journal mentionne notamment le départ de plusieurs hauts cadres de Yahoo!. De quoi faire monter la pression sur Carol Bartz, CEO du portail, qui en a certes augmenté la profitabilité mais n'a pas réussi à faire vraiment décoller ses revenus.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires