Amazon défie YouTube sur ses terres

11/05/16 à 11:06 - Mise à jour à 11:05

Source: Belga

Le géant américain de la distribution en ligne Amazon se lance sur les terres de YouTube (filiale de Google, groupe Alphabet) avec un nouveau service dévoilé mardi, par l'intermédiaire duquel les créateurs de vidéo pourront mettre eux-mêmes leurs films en ligne.

Amazon défie YouTube sur ses terres

© DR

Amazon Video Direct (AVD) est présenté dans un communiqué comme "un nouveau programme en libre service permettant aux créateurs et à ceux ayant des histoires à raconter de rendre leurs contenus vidéo disponibles pour les clients d'Amazon". Il promet également de les rémunérer.

Cette nouvelle initiative intervient alors qu'Amazon vient d'annoncer fin avril, en marge de ses résultats trimestriels, son intention d'"augmenter significativement" ses dépenses dans la vidéo en ligne. Il y a déjà beaucoup investi ces dernières années, s'affichant de plus en plus comme un rival de Netflix.

Concrètement, les vidéos mises en ligne avec AVD pourront être distribuées dans n'importe lesquels des pays où le service de vidéo en ligne d'Amazon est opérationnel, à savoir pour l'instant les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Autriche et le Japon.

Les créateurs auront le choix entre plusieurs modes de distribution.

Une possibilité est leur inclusion gratuite dans le service de vidéo en streaming par abonnement d'Amazon, Prime Video, qui propose déjà des milliers de films et séries télévisées.

Dans ce cas de figure, les créateurs seront rémunérés à hauteur de 0,15 dollar par heure de visionnage de leurs films aux Etats-Unis, et de 0,06 dollars quand les vidéos seront regardées à l'étranger. Un plafond annuel est fixé à 500.000 heures par titre, ce qui permettra donc d'espérer un versement maximum de 75.000 dollars par an et par vidéo mise en ligne.

Mais les créateurs de vidéos pourront aussi via AVD proposer leur production sous forme d'abonnement séparé, à la location ou à la vente à l'unité, ou en accès libre avec de la publicité pour tous les clients d'Amazon.

Dans ces cas-là, les créateurs toucheront 55% des recettes nettes des publicités vues avec leurs contenus, ou 50% des recettes nettes des abonnements, des ventes ou des locations.

Amazon promet en plus de distribuer tous les mois un bonus d'un million de dollars, qui sera réparti entre les créateurs des 100 titres les plus regardées sur AVD en fonction de l'intérêt suscité par leur production. Amazon dit qu'il prendra notamment en compte le nombre de spectateurs, la durée durant laquelle ils ont regardé la vidéo, ou encore la note qu'ils lui ont décerné.

En savoir plus sur:

Nos partenaires