7 mesures pour doper les "greentechs" wallonnes

04/05/11 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Trends-Tendances

Fédérer les compétences des centres de recherche, déployer un réseau wallon de centres de télétravail, lancer un label vert : telles sont quelques-unes des idées, livrées par Agoria au gouvernement wallon, pour doper les "greentechs" de la région.

7 mesures pour doper les "greentechs" wallonnes

© Thinkstock

Agoria a présenté mercredi, en présence du ministre wallon du Développement durable, Jean-Marc Nollet, sept mesures destinées à stimuler le développement des technologies vertes en Wallonie. La fédération de l'industrie technologique plaide, dans son mémorandum sur les greentechs wallonnes, pour une étude de faisabilité des pistes évoquées. Agoria veut ainsi doper le développement des technologies de l'environnement en Wallonie, avec pour objectif d'en faire une tendance de fond en Wallonie.

"Les greentechs sont une source de développement économique et de bien-être où l'innovation technologique tient un rôle central, sans parler des emplois que crée la filière verte, a souligné Thierry Castagne, directeur général d'Agoria Wallonie. La Wallonie dispose des entreprises, du savoir-faire et des compétences pour transformer l'essai et faire des greentechs un véhicule de croissance, dans la foulée du plan Marshall 2.vert."

Avec l'aide des industriels du secteur, Agoria a donc formulé sept propositions en faveur des greentechs wallonnes à destination de la Région :

1. "Fédérer les compétences des centres de recherche agréés autour d'un pôle virtuel d'innovation dans les technologies industrielles de l'environnement en associant étroitement les grandes entreprises présentes en Wallonie, les PME ainsi que les universités."

2. "Initier, de concert avec le fédéral, un rapprochement entre les politiques de commerce extérieur et de coopération au développement en vue de stimuler les exportations de technologies environnementales à destination des pays en voie de développement."

3. "Lancer un plan régional de l'assainissement autonome fixant un objectif de 100 % de remplacement des installations existantes non conformes à l'horizon 2020, assorti d'un mécanisme de soutien dégressif et d'une obligation de mise en conformité lors de la vente d'un bien immobilier."

4. "Initier un projet de valorisation énergétique des boues d'épuration visant à fédérer les partenaires publics, industriels et financiers concernés."

5. "Initier un projet d'examen de la faisabilité technico-économique de production locale de bio-kérosène en associant étroitement les aéroports régionaux ainsi que les partenaires privés et publics concernés."

6. "Prendre un ensemble cohérent d'initiatives pour déployer un réseau wallon de centres de télétravail associant opérateurs privés et publics."

7. "Créer un label vert décerné par le ministre du Développement durable aux entreprises ayant procédé à un bilan carbone agréé."

Par "technologies vertes", Agoria entend "les technologies liées à l'exploitation d'énergies renouvelables (ER) permettant de consommer durablement, celles liées à une utilisation rationnelle de l'énergie (URE) permettant de consommer moins et celles permettant de réduire l'empreinte écologique (air, eau, sol, déchets)".

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires