Harmonisation des statuts - La CSC se rend au tribunal du travail de Nivelles avec une brouette de dossiers

30/05/13 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Trends-Tendances

(Belga) C'est avec une brouette symboliquement remplie de dossiers que plusieurs membres de la CSC Brabant wallon se sont rendus jeudi au tribunal du travail de Nivelles. Ils en ont rencontré le président, pour lui faire part des risques de problèmes devant les juridictions du travail si, pour le 8 juillet, les statuts ouvrier et employé ne sont pas harmonisés.

Cette nouvelle action symbolique fait suite à une autre démarche de la CSC Brabant wallon, qui avait rencontré mercredi l'administrateur délégué de l'Union wallonne des entreprises (UWE), Vincent Reuter, pour lui proposer de signer un contrat d'ouvrier. Le syndicat chrétien prévoit d'autres rencontres avec les présidents de tribunaux du travail dans plusieurs arrondissements judiciaires. Il s'agit de rappeler que la Cour constitutionnelle a posé le 8 juillet comme date limite pour que les statuts ouvrier et employé soient harmonisés. Pour la CSC, après cette date, des dossiers pourraient être introduits devant les tribunaux du travail pour une multitude de différences pouvant être considérées comme des discriminations. "Les premières différences entre les deux statuts datent du début du XXe siècle, et remettre tout ensemble après un siècle de construction séparée est très délicat. C'est une boite de Pandore mais on est obligé de l'ouvrir. Nous voulons que de bonnes solutions soient adoptées. Chacun devra faire des pas, nous avons des propositions concrètes et chiffrées", déclare Jean-Marc Sengier, le secrétaire fédéral de la CSC Brabant wallon. (Belga)

Nos partenaires