Grève à NLMK Clabecq - La direction conteste la version syndicale et transfère des commandes au Danemark

11/04/13 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Trends-Tendances

(Belga) La direction du groupe sidérurgique NLMK conteste les déclarations des syndicats, qui l'accusent de ne pas être pressée de négocier avec le personnel du site de Clabecq. Alors que les travailleurs de Clabecq ont entamé une grève en front commun ce jeudi, NLMK affirme que plusieurs réunions étaient prévues avant le déclenchement de ce mouvement de protestation. Le groupe se voit contraint de transférer certaines commandes de Clabecq vers le Danemark, pour ne pas pénaliser ses clients.

La direction de NLMK s'étonne du déclenchement d'une grève dans la nuit de mercredi à jeudi sur le site de Clabecq, alors que des assemblées générales, qui s'étaient tenues dans la journée de mercredi, n'avaient pas débouché sur ce type de décision. Et si les syndicats affirment que les travailleurs se plaignent que la direction ne montre guère d'empressement à négocier, celle-ci conteste cette version. Selon la direction, des propositions étaient sur la table et de nouvelles réunions étaient bien prévues pour continuer les discussions. NLMK refuse donc de reprendre les négociations avec les syndicats tant que le travail est à l'arrêt sur le site de Clabecq. Par ailleurs, le groupe indique que pour ne pas pénaliser ses clients à la suite de cet arrêt de travail, des commandes qui devaient être réalisées à Clabecq seront transférées sur un autre site du groupe, situé au Danemark. (Belga)

Nos partenaires