Grève à l'atelier SNCB de Forest: la CGSP Cheminots espère une avancée des négociations

03/07/14 à 12:33 - Mise à jour à 12:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) Plus d'une cinquantaine de travailleurs de l'atelier SNCB de Forest se sont rassemblés, jeudi de 9 à 11 heures, devant le siège de la compagnie, situé rue de France, à Saint-Gilles.

Une délégation syndicale a été reçue. Selon Filip Peers, secrétaire permanent à la CGSP Cheminots Bruxelles, la direction a défendu que l'association avec la SNCF est nécessaire en terme de compétitivité sous la conjoncture actuelle. Le plan d'optimisation qui prévoit la suppression de 70 à 80 emplois n'a pas été remis en cause. La direction a mis en oeuvre un plan de recrutement de 20 personnes, dont une dizaine doit encore être recrutée. La CGSP Cheminots veut doubler ce nombre. Une réunion sur la problématique des recrutements et des effectifs aura lieu début de semaine prochaine. Les syndicats ont réclamé des informations sur le contrat de régie qui sera conclu avec la nouvelle société ferroviaire THI Factory, liée à Thalys. Cette demande doit aboutir à la mi-juillet. Le contrat ne sera pas conclu avant le mois prochain. "C'est maintenant à la direction de se positionner dans ces négociations", estime Filip Peers. "Mais s'il doit y avoir un durcissement des actions, il n'exclura pas la possibilité de perturber le trafic international." L'atelier gère l'entretien des Thalys et des Eurostar. Des piquets de grève y sont installés depuis mercredi 21 heures. Ce mouvement qui se poursuivra jusqu'à 22 heures jeudi, ne devait pas entraîner de perturbations du trafic. Les syndicalistes estiment la diminution des équipes dangereuse pour la sécurité du personnel et la qualité du travail, diminution qui peut avoir une incidence sur la sécurité ferroviaire. Des accidents de travail ont été rapportés. (Belga)

Nos partenaires