Greenpeace dépose plainte contre le gouvernement pour négligence coupable

17/05/13 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace va déposer plainte contre le gouvernement pour négligence coupable, a indiqué vendredi Eloi Glorieux, responsable de la campagne Energie chez Greenpeace. L'organisation dénonce l'absence de plan d'urgence adéquat en cas d'accident nucléaire, alors que l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) vient de donner son feu vert au redémarrage des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2.

Greenpeace dépose plainte contre le gouvernement pour négligence coupable

Greenpeace avait déjà par le passé attiré l'attention des médias et du monde politique sur l'importance de mettre sur pied un véritable plan d'évacuation en cas d'accident nucléaire. "Ce n'est toujours pas le cas. Au contraire, ce risque est aujourd'hui encore augmenté avec le redémarrage des réacteurs. C'est pourquoi nous déposons plainte pour négligence coupable", selon M. Glorieux. La plainte sera déposée encore ce vendredi ou en début de semaine prochaine. "Le gouvernement ne prend pas sa tâche, à savoir la protection de la population, au sérieux", précise l'organisation. "Sous la pression du lobby nucléaire, le gouvernement opte une nouvelle fois pour un système énergétique dépassé", ajoute Greenpeace dans un communiqué diffusé après l'annonce du redémarrage de Doel 3 et Tihange 2. "Il rejette par ailleurs toute responsabilité en suivant aveuglément l'avis de l'AFCN. Et ce, alors qu'il n'y a aucun consensus au niveau des experts et que le rapport de l'AFCN même est basé sur des suppositions." Selon Greenpeace, "différents experts et agences de contrôle ont mis en doute la sécurité de Doel 3 et Tihange 2, parmi lesquels l'ancien directeur de l'AFCN, Willy De Roovere, l'Autorité de sécurité nucléaire (ASN) française et Dieter Majer, l'ancien directeur de l'agence de contrôle nucléaire allemande". Et de conclure que, si différents experts et scientifiques indépendant ne sont pas parvenus à se mettre d'accord, alors "le gouvernement doit exclure tout risque et fermer définitivement Doel 3 et Tihange 2". (Belga)

Nos partenaires