Grèce: plus de 30.000 personnes dans la rue à Athènes et Salonique

26/09/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) Plus de 30.000 Grecs selon la police ont pris les rues mercredi à Athènes et Salonique, en marge d'une grève générale de 24 heures, pour protester contre un nouveau plan de rigueur négocié avec l'UE et le FMI par le gouvernement grec qui affronte son premier test social.

Grèce: plus de 30.000 personnes dans la rue à Athènes et Salonique

A Athènes, la police estimait à la mi-journée à plus de 15.000 les manifestants en route vers le parlement, séparé en deux cortèges, tandis qu'à Salonique, deuxième ville du pays, dans le nord, près de 18.000 personnes étaient décomptées par la police. Dans la capitale, le défilé le plus fourni était celui du front syndical communiste Pame, uni derrière les slogans "Insoumission" et "Pas de nouveaux sacrifices pour la ploutocratie". L'autre cortège était mené par les deux centrales syndicales GSEE et Adedy, organisatrices de la journée d'action pour "repousser les nouvelles mesures dures, injustes et inefficaces". Près de 5.000 policiers ont été déployés pour sécuriser les manifestations, souvent violentes en Grèce, comme lors des deux précédentes grèves générales de l'année, en février. L'accès au parlement était bouclé par une barrière métallique. Les employés de société en voie de privatisation (Eau, électricité, caisse d'épargne) scandaient : "no pasaran" en dénonçant le "bradage" imposé par les bailleurs de fonds du pays. Aucune desserte des îles n'était assurée suite à un mot d'ordre de grève de 24H qui a pris effet dans la nuit. Les contrôleurs aériens ont aussi entamé un arrêt de travail de trois heures, jusqu'à 10H00 GMT, qui a provoqué l'annulation de 12 vols des compagnies grecques, Olympic air et Aegean Airlines. (PVO)

Nos partenaires