Grèce: Merkel encourage Samaras à continuer des réformes qui portent leurs fruits

22/11/13 à 15:09 - Mise à jour à 15:09

Source: Trends-Tendances

(Belga) La chancelière allemande Angela Merkel a encouragé vendredi à Berlin le premier ministre grec Antonis Samaras à continuer des réformes douloureuses dont elle a dit voir "les premiers fruits du succès".

Grèce: Merkel encourage Samaras à continuer des réformes qui portent leurs fruits

Elle a salué l'"excédent primaire du budget" grec - c'est à dire hors charges d'intérêt de la dette - atteint cette année, mais aussi la mise en oeuvre de réformes structurelles "plus profondes" par M. Samaras, qu'elle recevait à la chancellerie. "Le Premier ministre a pu me présenter une série de faits très impressionnants", a-t-elle insisté. La chancelière a multiplié les métaphores, voyant "de la lumière au bout du tunnel" ou bien "un verre à moitié plein, plutôt qu'à moitié vide". Mme Merkel a loué les efforts du peuple grec et les "décisions difficiles" prises par Athènes. M. Samaras s'est également félicité du chemin parcouru. "Souvenez-vous où nous en étions il y a quinze mois", a-t-il lancé aux journalistes. Il a assuré que son pays allait remplir ses engagements. "Nous ne demandons rien de plus", a encore dit M. Samaras, alors que la presse allemande avait spéculé sur des requêtes qu'il adresserait à Mme Merkel, par exemple une baisse des taux d'intérêt attachés aux prêts internationaux. M. Samaras est venu à Berlin avec en poche un projet de budget 2014 tout frais, qui prévoit un retour du pays à la croissance l'an prochain après des années de récession, et un excédent des comptes publics. Son gouvernement, qui impose déjà une drastique cure d'austérité au pays, veut encore raboter dans les dépenses des organismes publics, réformer les assurances sociales, fusionner plusieurs établissements publics. La Grèce est sous perfusion de ses partenaires européens et du Fonds monétaire international (FMI) depuis 2010. Les négociations à intervalles réguliers avec la "troïka", qui décide de l'octroi des tranches successives de prêts au pays, sont souvent houleuses. Mercredi cette "troïka", qui réunit des représentants de la Commission européenne, du FMI et de la Banque centrale européenne, a mis fin à des discussions avec le gouvernement grec, sans être parvenue à un accord sur plusieurs points concernant l'année 2014. Les tractations doivent reprendre le mois prochain. (Belga)

Nos partenaires