Grèce: grève de la fonction publique guettée par une restructuration

08/07/13 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Trends-Tendances

(Belga) Des dizaines de milliers de fonctionnaires grecs étaient en grève lundi pour protester contre les nouvelles mesures d'austérité négociées entre la Grèce et ses bailleurs de fond qui prévoient une restructuration de la fonction publique en échange du déblocage d'une aide financière.

Grèce: grève de la fonction publique guettée par une restructuration

Environ 4.000 manifestants, selon la police, se sont rassemblés devant le ministère de la Réforme administrative, dans le centre d'Athènes, au moment où la troïka des bailleurs de fonds de la Grèce se prononçait à Bruxelles en faveur du versement de l'aide. La décision finale sur le déblocage d'une tranche d'aide de huit milliards d'euros, dont 6,3 milliards venant des Européens, devait être prise par les ministres des Finances de la zone euro qui se réunissent à 15H00 (heure belge) à Bruxelles en présence de la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde. Ils examineront notamment si le plan de réduction du nombre des emplois publics présenté par Athènes remplit les conditions de rigueur exigées par les créanciers de la Grèce (UE-BCE-FMI). Athènes s'est engagée à supprimer 4.000 emplois publics d'ici à la fin de l'année et à imposer des mutations à 25.000 agents administratifs. Parmi les employés concernés figurent quelque 3.500 agents de police municipale qui doivent rejoindre les forces de la police nationale. Dimanche soir, le maire d'Athènes, Georges Kaminis, a subi à la sortie d'une réunion d'élus locaux dans la capitale grecque, une agression qu'il a attribuée à des syndicalistes opposés aux licenciements. Mis en cause par M. Kaminis, le syndicat de la fonction publique locale POE-OTE, a nié toute implication dans l'agression. (Belga)

Nos partenaires