GDF Suez va fermer 5 centrales au gaz en Europe, s'interroge sur d'autres usines

15/01/13 à 01:10 - Mise à jour à 01:10

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le producteur français d'électricité GDF Suez va fermer cinq nouvelles centrales au gaz en Europe et s'interroge sur le devenir d'autres unités de production, alors qu'il a déjà cessé l'exploitation de dix unités depuis 2009, affirme le quotidien économique Les Echos de mardi.

GDF Suez va fermer 5 centrales au gaz en Europe, s'interroge sur d'autres usines

Les centrales vouées à la fermeture sont situées aux Pays-Bas et en Hongrie, ajoute le journal, en se basant sur des déclarations faites par le groupe en fin d'année dernière auprès d'investisseurs. Elles représentent une capacité de 2,1 gigawatts (GW), soit l'équivalent de deux petites centrales nucléaires. GDF Suez s'interroge aussi sur le sort à réserver à d'autres unités, représentant une capacité de production de 3,3 GW. L'usine à cycle combiné de Carthagène, en Espagne, figurerait parmi les unités menacées en raison de son faible taux d'utilisation l'an dernier, souligne le journal. Le groupe pourrait ainsi supprimer plus de 10% de ses capacités actuelles, qui étaient de l'ordre de 53 GW en Europe à la mi-2012. L'objectif pour GDF Suez est de réduire les coûts de fonctionnement de son parc thermique de 15%. Le journal économique Les Echos rappelle qu'au cours des trois dernières années, GDF Suez a fermé dix centrales en Belgique, en Pologne, au Royaume-Uni et en Hongrie, pour une capacité de production cumulée de 5,2 GW. La moitié du dispositif européen de GDF Suez est composé de centrales à gaz, dont la rentabilité s'est fortement réduite récemment du fait de l'atonie de la demande d'électricité, l'existence de surcapacités et la concurrence du charbon américain. (LOIC VENANCE)

Nos partenaires