France: perquisitions chez un ancien proche de Christine Lagarde et Bernard Tapie

24/01/13 à 13:05 - Mise à jour à 13:05

Source: Trends-Tendances

(Belga) Des perquisitions ont eu lieu jeudi matin au domicile d'un ex-collaborateur de la directrice française du FMI, Christine Lagarde, dans une enquête sur le rôle de Mme Lagarde dans le règlement d'un contentieux au profit de l'homme d'affaires Bernard Tapie.

France: perquisitions chez un ancien proche de Christine Lagarde et Bernard Tapie

Les perquisitions ont eu lieu aux domiciles de Bernard Tapie et de Stéphane Richard, actuel PDG de France Télécom et ex-directeur de cabinet de Christine Lagarde quand elle était ministre de l'Economie de Nicolas Sarkozy (2007-2011), a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant une information du site Lemonde.fr. Les perquisitions ont été menées par la brigade financière dans l'enquête sur le recours à l'arbitrage dans l'affaire qui opposait depuis des années Bernard Tapie à la banque Crédit Lyonnais. En juillet 2008, alors que Mme Lagarde était ministre française de l'Economie, un tribunal arbitral, une instance privée, avait en effet condamné le Consortium de Réalisation (CDR), structure publique qui gérait le passif de la banque du Crédit Lyonnais, à verser 285 millions d'euros à Bernard Tapie. Une enquête est ouverte depuis août 2011 devant la Cour de Justice de la République (CJR) contre Christine Lagarde pour connaître le rôle de l'ex-ministre dans cette affaire. La CJR, compétente pour juger les infractions commises par les ministres en exercice, estime que l'ex-ministre s'est impliquée "personnellement" dans un processus comportant "de nombreuses anomalies et irrégularités", dans les motivations de sa décision d'août 2011, révélées par le site d'information Mediapart. Cette enquête n'est "aucunement incompatible" avec ses "fonctions actuelles de directrice générale" du Fonds monétaire international (FMI), avait alors commenté l'avocat de Mme Lagarde. (JOHANNES EISELE)

Nos partenaires