Fortis - Lippens accuse la hiérarchie et indique qu'il "n'a jamais été banquier"

16/11/12 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Trends-Tendances

(Belga) Maurice Lippens, l'ex-président de Fortis, rejette la faute de la débâcle de Fortis sur l'ex-CEO Jean-Paul Votron, la direction, le régulateur et les réviseurs. Maurice Lippens a indiqué qu'il "n'a jamais été banquier" et qu'il avait "une compréhension de ces matières relativement superficielle", lit-on vendredi sur les sites de L'Echo et du Tijd, qui reviennent sur des auditions réalisées en 2011 et 2012.

Fortis - Lippens accuse la hiérarchie et indique qu'il "n'a jamais été banquier"

Les auditions concernées avaient été effectuées dans le cadre de l'enquête pénale visant à faire la lumière sur la communication de Fortis avant, pendant et après l'OPA menée sur ABN Amro. "Maurice Lippens, qui insiste sur le fait qu'il était président non exécutif à l'époque des faits, tire à boulets rouges sur la hiérarchie de Fortis", souligne L'Echo. "Si le président non exécutif n'était pas au courant d'une série de situations à l'intérieur et à l'extérieur de Fortis, c'était surtout parce que je n'étais pas informé par les personnes qui avaient la responsabilité de le faire. Il s'agit principalement de MM. Votron, Mittler, Verwilst et Dierckx", explique Maurice Lippens dans une audition. L'ex-président explique aussi que "Jean-Paul Votron était extrêmement agressif, il ne tolérait pas que l'on se plaigne auprès de moi de quoi que ce soit." Il dit enfin: "Je n'ai jamais été banquier et ma compréhension de ces matières est relativement superficielle." (ERIC LALMAND)

Nos partenaires