Ford Genk momentanément à l'arrêt à la suite d'actions chez un sous-traitant

16/04/13 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Trends-Tendances

(Belga) Des actions menées dans la société SML, sous-traitante de Ford Genk, ont mis l'usine automobile limbourgeoise à l'arrêt pendant un moment. Dans une déclaration aux travailleurs mécontents, la direction de SML a déclaré que ces actions ne faisaient pas rire le constructeur américain et qu'elles mettaient le paiement des primes de départ sous pression.

Bien que cela n'ait jamais été officiellement dit, il semble clair que le siège central de Ford aux Etats-Unis participe au financement du plan social qui a été accepté par les ouvriers de Ford Genk et des entreprises sous-traitantes. Tant que tout n'est pas couché noir sur blanc, les travailleurs craignent toutefois de ne pas recevoir ce qui a été convenu. C'est pourquoi ils mènent une action qui vise à accélérer la signature de la convention collective. Lundi soir, le travail a été suspendu pendant deux heures, ce qui a conduit à une perte de production de 100 voitures. La première équipe ce mardi a fait de même et il est probable que l'équipe du soir se croisera aussi les bras pendant deux heures. Une situation qui n'enchante guère la direction de SML. Cette dernière a d'ailleurs fait savoir aux travailleurs que Ford n'apprécie pas davantage ces mouvements. Les entreprises sous-traitantes sont contraintes d'attendre la signature de la convention collective au sein de Ford Genk avant de pouvoir reprendre les mêmes conditions. (Belga)

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires