Ford Genk : "Les fournisseurs sont traités de façon impitoyable"

24/10/12 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Trends-Tendances

(Belga) "Les travailleurs de quatre fournisseurs de Ford n'ont pas encore été informés de leur sort", a indiqué mercredi le syndicat libéral ACLVB. "Les portes sont fermées et il n'y a pas encore eu de conseil d'entreprise. Les gens sont laissés dans l'incertitude totale. La manière avec laquelle Ford Genk communique n'est pas digne d'une multinationale", poursuit-il.

Ford Genk : "Les fournisseurs sont traités de façon impitoyable"

Pour les employés de la société Kautex Textron, qui fabrique des réservoirs à carburant notamment pour Ford, l'inquiétude est grande, déplore le directeur général Dirk De Wachter. "220 personnes travaillent sur le site de Tessenderlo et quelques-unes d'entre elles seront concernées par la fermeture de Ford Genk. Leur nombre exact est difficile à déterminer. Ca dépendra de la décision de Ford concernant les usines de Valence et de Sarrelouis (Allemagne). Mais en tous cas, nous ne serons pas en mesure de compenser nos pertes si une partie de la production est transférée de Valence à Sarrelouis". Pour Zender Industrie, qui assemble des pare-chocs avant et arrière pour Ford uniquement, l'impact est encore plus important. "Nos 98 collaborateurs sont bouleversés", regrette le directeur financier Ivan Thoelen. "Tant que Ford ne ferme pas, nous gardons l'espoir de continuer à travailler. Entre-temps, nous suivons le schéma actuel de travail, à savoir le chômage économique. Mais ce qui se passera ensuite, nous ne le savons pas. Nous avons appris la nouvelle par la presse", conclut-il. (PVO)

Nos partenaires