Ford Genk - l'équipe de l'après-midi ne s'est pas mise au travail

26/11/12 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) Tout comme l'équipe du matin, l'équipe de l'après-midi de Ford Genk n'a pas pu se mettre au travail. En cause, le fait que quelques ouvriers mécontents n'ont pas voulu mettre fin au blocage à l'entrée des sous-traitants. Un cas de force majeure s'est donc produit pour les travailleurs qui désiraient prester chez Ford et les entreprises sous-traitantes.

Ford Genk - l'équipe de l'après-midi ne s'est pas mise au travail

Malgré des tentatives acharnées pour respecter les engagements qui prévoyaient du travail chez Ford et les sous-traitants lundi et mardi, l'équipe de l'après-midi, tout comme celle du matin, a dû rentrer chez elle. Les travailleurs de Ford se sont présentés mais ils ont constaté qu'en raison d'un manque de pièces, ils ne pouvaient travailler. Un cas de force majeure donc, ce qui a d'autres implications sur les plan juridique et financier qu'une grève ou un chômage économique. Des négociations se tiendront lundi après-midi entre les travailleurs qui ont bloqué les voies d'accès, les syndicats (qui regrettent l'action) et la direction locale de Ford et les sous-traitants. Ils tenteront d'aplanir les différends pour que la production puisse reprendre mardi à 6h. (PVO)

Nos partenaires