Ford Genk ferme ses portes : découragement et colère parmi les travailleurs

24/10/12 à 13:01 - Mise à jour à 13:01

L'annonce de la fermeture de l'usine Ford Genk d'ici fin 2013 a suscité des réactions de découragement, de tristesse et de colère parmi les centaines de travailleurs présents devant l'entreprise. Plusieurs travailleurs sont tombés, en pleurs, dans les bras les uns des autres. D'autres semblent, hagards, regarder dans le vide. Pour certains travailleurs, le fermeture de l'usine s'apparente à une chronique d'une mort annoncée.

Nos partenaires