Ford Genk - de nouvelles actions annoncées mercredi au sein de l'usine

29/01/13 à 23:53 - Mise à jour à 23:53

Source: Trends-Tendances

(Belga) Une grève spontanée a paralysé mardi soir, pendant plusieurs heures, l'usine de Ford à Genk. Des travailleurs ont arrêté le travail vers 18 heures, et ce jusqu'à 22 heures, pour protester contre la pression de travail et l'incertitude quand à leur avenir. D'autres actions sont d'ores et déjà annoncées pour la journée de mercredi.

Les travailleurs de Ford Genk qui ont spontanément arrêté le travail mardi exigent plus de garanties sur leur avenir et une réduction de la charge de travail. Alors que les tensions ont été réduites chez les sous-traitants de Ford pour permettre une reprise complète de la production, une partie du personnel de Ford Genk semblent vouloir y mettre un frein. Les grévistes ont expliqué à leurs délégués syndicaux qu'ils ne voulaient pas produire plus de quelque 300 voitures par shift. Selon les engagements votés lors du référendum, ce nombre devrait être de 500 pièces par équipe. Les travailleurs mécontents n'acceptent notamment pas que la prime de 40% au-dessus du salaire ne soit liée qu'à la production de 1.000 voitures par jour, soit 500 par shift. Environ 90% des votants au référendum avaient accepté le rythme de production maximal de 1.000 véhicules et la prime de 40% liée à ce rythme (au lieu de 950 voitures pour 25% supplémentaires). De nouvelles actions devraient toucher l'usine mercredi. (VAD)

Nos partenaires