FMI - Davantage de pessimisme pour la zone euro en 2013; la Belgique tire son épingle du jeu

16/04/13 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le FMI a légèrement abaissé mardi sa prévision de croissance pour la zone euro en 2013, en récession, qui risque de voir son activité encore se dégrader si elle lève le pied sur l'ajustement budgétaire et ne met pas en oeuvre les réformes prévues notamment dans le secteur bancaire. La Belgique, elle, parvient néanmoins à garder la tête hors de l'eau.

Le produit intérieur brut (PIB) de la zone euro devrait se replier de 0,3% cette année, soit 0,1 point de moins que prévu en janvier par le FMI. Ce chiffre est le même que celui avancé par la Commission européenne en février, dans ses prévisions économiques d'hiver. "Depuis octobre 2012, les tensions sur les marchés financiers se sont apaisées (...). Mais l'activité économique reste faible et les prévisions de croissance ont été revues à la baisse car les fragilités se sont étendues au noyau dur de la zone euro", indique le FMI dans son rapport, citant notamment le cas de la France. La deuxième économie de la zone euro devrait être en récession en 2013, avec un repli de 0,1% de son PIB, selon le FMI, qui est sur ce point plus pessimiste que Bruxelles. Jusqu'ici, l'institution de Washington tablait sur une croissance de 0,3% en 2013. En tout, sur les 17 pays de la zone euro, huit devraient être en récession cette année, pointe le FMI. La Belgique, elle, tire son épingle du jeu, avec un PIB qui devrait progresser de 0,2% en 2013 et de 1,2% en 2014. Auparavant, le FMI avait fait état d'une croissance prévue de 0,3% cette année. (Belga)

Nos partenaires