Fin de la grève qui paralysait le chantier du canal de Panama

08/05/14 à 07:03 - Mise à jour à 07:03

Source: Trends-Tendances

(Belga) La grève qui paralysait depuis deux semaines les travaux d'élargissement du canal de Panama, qui accusent déjà plus d'un an de retard, a pris fin mercredi à la suite d'un accord salarial entre syndicats et dirigeants.

Fin de la grève qui paralysait le chantier du canal de Panama

Les ouvriers, qui gagnent entre 2,73 et 3,67 dollars de l'heure selon leur qualification, demandaient 20% d'augmentation sur un an. Le patronat leur proposait 21% sur quatre ans. "Nous avons négocié une convention collective et donc la grève a été levée. Jeudi, tout le monde rejoindra son poste de travail, dont les travailleurs de l'élargissement du canal", a déclaré à l'AFP Saul Mendez, secrétaire général du syndicats des ouvriers de la construction Suntracs, à l'origine de cette grève nationale. La convention prévoit une hausse de 9 à 11% des salaires, selon les qualifications, dès cette année, et d'autres augmentations d'ici 2017, a précisé M. Mendez. "Ce sont deux semaines de travail en moins qui affectent l'avancement" des travaux, avait auparavant déclaré à l'AFP Jorge Quijano, Administrateur du canal. "L'élargissement du canal reprendra quand la grève se terminera, pas avant", avait renchéri de son côté M. Mendez. Le canal de Panama, par où transite 5% du commerce maritime mondial, se trouve en phase d'élargissement pour permettre le passage de navires transportant jusqu'à 12.000 conteneurs, plus du double de la charge actuellement autorisée. Estimés à plus de cinq milliards de dollars, les travaux sont paralysés pour la deuxième fois en 2014. En février, le chantier avait déjà été paralysé 15 jours, en raison d'un désaccord entre l'Administrateur du canal et le consortium international GUPC chargé de la construction de nouvelles écluses concernant un surcoût de 1,6 milliard de dollars. Prévue pour 2014, centenaire de l'inauguration du canal, la livraison du chantier n'est plus désormais attendue avant début 2016. (Belga)

Nos partenaires