FGTB-UBOT et OBGL (Luxembourg) dénoncent l'amplification du dumping social

23/09/13 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Trends-Tendances

(Belga) La FGTB-UBOT (syndicat du transport) Namur et Luxembourg et le syndicat luxembourgeois OGBL ont protesté lundi contre le dumping social. Les syndicalistes ont été à Marche-en-Famenne puis à Spy (Namur). Selon eux, cette problématique ne cesse de s'amplifier et touche d'autres secteurs que le transport comme la construction, l'horeca ou le nettoyage.

Ils se sont d'abord rassemblés symboliquement devant la nouvelle prison de Marche-en-Famenne "parce qu'elle a été construite par des travailleurs roumains", a expliqué Daniel Maratta, secrétaire provincial FGTB-UBOT. Le dumping social est le fait d'employer des travailleurs étrangers (souvent d'Europe de l'est) à un salaire très inférieur à celui pratiqué en Belgique au détriment du bien-être et de la sécurité des travailleurs. "Les entreprises n'hésitent plus à occuper des travailleurs étrangers à des prix défiants toute concurrence sur le territoire belge au préjudice des travailleurs sous contrat belge", déplorent les syndicats. Ils n'incriminent pas les travailleurs étrangers eux-mêmes mais l'ambiguité de la directive européenne en la matière. Ils réclament notamment une Limosa pour les travailleurs qui se déclarent indépendants, un taux horaire minimum de facturation (comprenant le salaire, les cotisations sociales et fiscales, les frais de déplacement et le logement), l'obligation de payer les salaires sur un compte bancaire pour éviter les fraudes, l'introduction d'un salaire européen minimal, plus de contrôles quant à l'interdiction des sociétés "boites aux lettres", et le renforcement des inspections. D'autres actions seront menées d'ici mai 2014 et notamment le 14 octobre à Liège, d'après Daniel Maratta. (Belga)

Nos partenaires