Feu vert à la vente de brevets Kodak à Apple, Google et autres

11/01/13 à 19:56 - Mise à jour à 19:56

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le tribunal des faillites de New York a validé la vente par le géant déchu de la photographie Eastman Kodak de plus d'un millier de brevets à Google, Apple, et d'autres groupes technologiques pour 525 millions de dollars (environ 393 millions d'euros).

"La motion" est accordée, écrit le document du tribunal des faillites, daté du 10 janvier, rappelant que le "19 décembre, Eastman Kodak avait déposé une demande d'autorisation de vente de brevets". Les groupes informatiques Apple et Microsoft, le géant de l'internet Google, le réseau social en ligne Facebook, le poids lourd du commerce électronique Amazon, le fabricant canadien du blackberry RIM, les groupes électroniques sud-coréen Samsung et taiwanais HTC, ainsi que le groupe japonais de technologies de l'image Fujifilm font partie d'un consortium d'acheteurs. Les enchères pour vendre ce portefeuille de 1.100 brevets liés à la capture, le stockage et l'analyse d'images numériques devaient initialement s'achever en août, mais le groupe les avait prolongées sine die. D'après la presse, les offres étaient décevantes pour Kodak, qui espérait au départ récupérer jusqu'à 2,6 milliards de dollars. Kodak a déposé le bilan le 19 janvier 2012, victime au bout de 131 ans d'existence du retard pris dans le numérique. Il joue sa survie avec une lourde restructuration, passant par la cession ou l'abandon de toute une série d'activités et par des suppressions d'emplois. La cession de ses brevets pour au moins 500 millions de dollars était une condition posée mi-novembre par ses créanciers pour lui accorder de nouveaux prêts censés favoriser sa sortie de faillite, prévue au premier semestre 2013. (KAV)

Nos partenaires