Fermeture Engineering Steel Belgium - Le bourgmestre de Seraing, Alain Mathot, souhaite l'organisation d'une table ronde

11/06/14 à 07:37 - Mise à jour à 07:37

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le député-bourgmestre de Seraing, Alain Mathot (PS), en réaction à l'annonce mardi par la direction d'Engineering Steel Belgium (ESB) de son intention de fermer son aciérie électrique, en appelle à l'organisation d'une table ronde. Cette dernière, initiée par le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt, regrouperait la direction d'ESB, les syndicats et des représentants de la Ville "afin d'envisager toutes les solutions possibles pour épargner au maximum les travailleurs".

Fermeture Engineering Steel Belgium - Le bourgmestre de Seraing, Alain Mathot, souhaite l'organisation d'une table ronde

Le bourgmestre fustige "la politique européenne actuelle, résolument à droite, qui met nos entreprises en danger. Il est très difficile de lutter face à la concurrence d'entreprises chinoises ou indiennes qui payent leurs travailleurs à quelques cents de l'heure". Le bourgmestre de Seraing s'étonne par ailleurs de cette annonce car l'entreprise avait concédé d'importants investissements récemment, notamment en vue de sa mise en conformité sur le plan environnemental, rappelle-t-il. La Ville de Seraing est confrontée pour une deuxième fois en moins d'une semaine à un nouveau bain de sang social après l'annonce le 3 juin dernier de la fermeture de la cokerie. Pas moins de 240 personnes sont concernées par cette fermeture. Sans parler des sous-traitants. "Il faut désormais y ajouter 125 travailleurs et 56 intérimaires chez ESB, mais nous allons nous battre pour préserver un maximum d'emplois", martèle Alain Mathot. Cette double fermeture annoncée pourrait engendrer 900.000 euros de perte pour les finances communales. (Belga)

Nos partenaires