Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

16/04/14 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Faut-il interdire l'usage des smartphones pendant les réunions?

La question a été tranchée au plus haut niveau en France, puisque le porte-parole de l'Elysée a annoncé que l'usage des téléphones portables sera désormais interdit en conseil des ministres.

Lorsque j'ai entendu cette information, j'ai franchement été ravi car j'espère que ce genre de décision va se répandre aussi dans les entreprises. Il n'y a rien de plus irritant que de voir des collègues pianoter discrètement sur leurs smartphones pendant une réunion. Le pire c'est que dans certaines sociétés ou organismes, l'exemple vient hélas d'en haut !

En France, le président de la république, François Hollande, a donc décidé que les ministres devront désormais déposer leur téléphone portable à l'entrée du conseil, comme des petits enfants privés de chocolat.

Priver des ministres français ou belges de smartphones pendant une réunion serait au moins utile pour deux raisons.
La première, c'est qu'elle favoriserait davantage la confidentialité. N'importe quel journaliste politique vous le dira, combien de SMS n'ont-ils pas déjà reçu de la part de tel ou tel ministre ou député pendant une réunion importante voire même durant un conseil des ministres ! Inutile de vous dire que dans une entreprise, c'est le genre de chose qui arrive aussi, y compris pendant des conseils d'administration.

Personnellement, si je suis contre l'usage des smartphones en réunion, c'est que contrairement à ce qu'on dit souvent, il est quasi impossible de faire deux choses à la fois, y compris pour les femmes. Ceux qui vous disent cela mentent ou se croient plus forts que les autres.

Si je suis aussi affirmatif c'est parce que toutes les études universitaires le démontrent. Un seul exemple : une simple conversation, même avec une oreillette, pendant que vous conduisez votre voiture, vous déconcentre à 40%, autrement dit, cette conversation a exactement le même effet que si vous étiez en état d'ébriété.

Et donc, oui, l'usage intempestif des smartphones en entreprise, rend plus difficile et moins efficace un travail collectif quand chacun est ailleurs, quand chacun consulte ses e-mails, ou rédige des SMS, voire surfe sur des sites. Sans compter que ce genre de réunion est improductive et dure trop longtemps.

Et puis, cette addiction au GSM pousse ses auteurs à être toujours dans la gestion du court terme, bref, dans la réactivité immédiate. Comme si prendre un peu de temps pour répondre à un email était un crime. Mais contre quoi ? Certainement pas contre l'intelligence ! Ne pas le faire, c'est au contraire réduire sa vie à celle du chien de Pavlov ! On vous envoie un email et vous salivez sans même savoir pourquoi.

Nos partenaires