"Un propriétaire familial est plus important qu'un administrateur externe"

25/09/13 à 11:32 - Mise à jour à 11:32

Source: Trends-Tendances

Dans les sociétés familiales, il prévaut une autre forme de bonne gestion qu'au sein d'entreprises qui ne sont pas aux mains de membres d'une même famille. L'importance du propriétaire doit être réévaluée.

"Un propriétaire familial est plus important qu'un administrateur externe"

© Photonews

C'est l'avis de Jozef Lievens, l'administrateur délégué de l'Institut de l'Entreprise Familiale, dans un entretien au journal De Vlaamse Ondernemer. Lievens est l'un des coauteurs du Code Buysse qui aborde la bonne gestion des sociétés non cotées. Quelques adaptations spécifiques aux entreprises familiales doivent toutefois être apportées. L'éminence grise des sociétés familiales constate en premier lieu que la gestion familiale peut être améliorée. Seulement un cinquième des PME aux mains de famille font ainsi appel à des administrateurs externes. Mais le débat autour de la bonne gouvernance focalise trop sur le contrôle du management par des administrateurs extérieurs.

Au sein de sociétés familiales, le point noir se trouve ailleurs, car il est rarement question d'un actionnariat morcelé. "Il va de soi qu'il peut exister dans les sociétés familiales des tensions entre les actionnaires majoritaires et minoritaires", avance Jozef Lievens dans De Vlaamse Ondernemer. "Mais la création de valeur ajoutée est bien plus importante que la question du contrôle. La fonction d'avis du conseil d'administration prend donc beaucoup plus d'importance. Cela implique que les administrateurs externes doivent avoir un regard plus frais et plus large sur les affaires. L'entrepreneur est par définition isolé, vous savez. En plus, la personne occupe ainsi une fonction qui fait caisse de résonnance et qui contrebalance la partialité familiale."

Le propriétaire absent

Jozef Lievens va encore plus loin. Pour lui, le rôle du propriétaire, l'administrateur familial, doit être réévalué: "Le propriétaire est actuellement le grand absent dans le débat sur la bonne gestion. Il ou elle est pourtant plus important( e ) que les administrateurs externes, qui dominent maintenant tout le débat De bons propriétaires responsables, qui, au sein du triangle de la bonne gestion (famille, propriétaire, entreprise) forcent le respect, sont d'une importance vitale."

W.R.

Nos partenaires