Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

25/05/18 à 10:39 - Mise à jour à 11:35
Du Trends-Tendances du 24/05/18

Le 29 mai prochain, à l'Opéra royal de Wallonie, "Trends-Tendances" décernera un Family Business Award à l'entreprise familiale wallonne de l'année. Présentation des cinq finalistes : Cartonnage Lammerant, la Conserverie et Moutarderie Belge, le groupe Gobert, le groupe Nonet et Tricobel. Guy Van den Noortgate

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

© Knack.be

Le Trends Family Business Award qui sera décerné mardi prochain à l'Opéra royal de Wallonie à Liège récompensera l'entreprise familiale wallonne qui se sera distinguée par sa vision, son parcours, ses valeurs et son business familial. Les cinq sociétés finalistes de cette première édition devaient répondre aux critères suivants : un capital majoritaire détenu par la famille, un membre de la famille au minimum à la direction de l'entreprise, un chiffre d'affaires supérieur à 3 millions d'euros et/ou au moins un effectif de 30 salariés. Par ailleurs, le jury, composé de représentants de BDO Belgium, Trends Business Information, Inoopa et Trends-Tendances, a également tenu compte de la gestion " en bon père de famille ", la culture d'entreprise, la gouvernance de la société et de la famille et la préparation de l'avenir.

Cartonnage Lammerant

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

Implantée dans le zoning de l'Europe à Leuze, Cartonnage Lammerant a été fondée en 1964 par Roger et Elvire Lammerant à Thulin. Elle transforme à l'origine du carton compact en boîtes pliantes pour des faïenceries, verreries, fabriques de chaussures ainsi que des abattoirs de volailles et des producteurs de salsifis. Au décès de son père en 1977, Etienne Lammerant, alors âgé de 17 ans, rejoint l'entreprise, suivi plus tard de son cadet Roland. Avec leur mère, ils vont relancer l'activité et la développer. L'entreprise va connaître dans les années 1980 une belle progression grâce à l'essor de l'industrie de la transformation de la pomme de terre vorace en cartons, dorénavant ondulés.

Aujourd'hui, son usine tourne 24 heures sur 24, cinq jours sur sept, et ses cartons sont distribués dans un rayon de 300 km à des sociétés actives entre autres dans l'agro-alimentaire, la production de produits d'entretien, les brasseries, le luxe et les cosmétiques. Plusieurs centaines de milliers de boîtes sont produites quotidiennement. Cartonnage Lammerant compte une petite centaine de travailleurs et réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros. Depuis le début des années 2010, la troisième génération est entrée dans la société avec les enfants d'Etienne, Mathias et Sophie.

Conserverie et Moutarderie Belge

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

Fondée en 1953 par Franz et Maria Schumacher, la Nouvelle Moutarderie Belge est spécialisée à l'origine uniquement dans la production et la commercialisation de moutarde. Dans les années 1980, elle va progressivement étoffer la gamme de ses produits. Notamment sous l'impulsion de l'un des beaux-fils, Philippe Renson qui, avec son épouse Elvira, va diversifier ses activités en proposant de nouvelles sauces et des plats préparés. Notamment le traditionnel vol-au-vent qui va devenir un des fers de lance de sa croissance. Basée à Raeren, Conserverie et Moutarderie Belge produit et commercialise des produits alimentaires se divisant en quatre branches : la moutarde, les sauces émulsionnées, les sauces chaudes et les plats préparés.

La société est présente au sein des grandes enseignes de la distribution alimentaire belge, principalement sous la marque du distributeur. La troisième génération est aujourd'hui pleinement active au sein de la PME qui ne manque pas d'ambitions. Les trois enfants se partagent les responsabilités aux côtés de leurs parents : Laurent gère la production, Raphaël le commercial et Rachel le marketing. Elue entreprise familiale de la Communauté germanophone en 2017, Conserverie et Moutarderie Belge réalise un chiffre d'affaires de 4,5 millions d'euros et emploie une vingtaine de personnes.

Groupe Gobert

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

C'est au lendemain de la Seconde Guerre mondiale que Marie et Georges Gobert posent à Thieusies les bases de leur société. Cette dernière est active dans le commerce du charbon et du mazout. Dans les années qui suivent, leurs deux fils aînés, Ghislain et Gérard, les rejoignent d'abord avant le cadet, Hubert. Parallèlement, l'entreprise va se diversifier et peu à peu se constituer en groupe. Un groupe qui se développe dans les domaines du transport, des matériaux de construction, du génie civil, des travaux hydrauliques et de la location d'engins. En 2002, le fils d'Hubert, Ronald, aujourd'hui administrateur délégué, intègre le giron familial.

Le groupe Gobert comprend cinq sociétés : Gobert Matériaux, Hanneuse, Gobert & fils, Transmanumat et Mazzucato. Gobert Matériaux est spécialisée dans le négoce en matériaux de construction pour les professionnels et les particuliers. La société compte 12 magasins en Wallonie et à Bruxelles et prévoit d'en avoir une vingtaine dans les cinq ans qui viennent. Gobert & Fils, Transmanumat et Hanneuse sont les sociétés de transport et de génie civil du groupe qui s'appuient sur une flotte de véhicules variés dont des camions, tracteurs, semi-remorques et autres concasseurs. Mazzucato est spécialisée dans les travaux hydrauliques. Le groupe Gobert emploie plus de 350 personnes et réalise un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros.

Groupe Nonet

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

C'est en 1958 que Jean Nonet se lance à Bois-de-Villers comme entrepreneur indépendant en travaux publics et privés, avec une pelle, une brouette et un ouvrier. Les premiers travaux qu'ils effectuent concernent la réfection de chemins dans les cimetières. Son fils Jean-Jacques rejoint l'entreprise en 1973. Elle compte alors une quinzaine d'ouvriers. Aujourd'hui, le groupe emploie 150 personnes et affiche un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros. L'entreprise familiale a enregistré ces dernières années une forte progression, récompensée en 2016 du titre d'ambassadrice Gazelle namuroise dans la catégorie des grandes entreprises.

Le groupe Nonet est actif dans les travaux de voirie, les aménagements extérieurs, la pose et le raccordement de câbles et conduites, la réalisation de terrains de sport et de loisirs et la stabilisation des sols. En 2015, il a déménagé de Bois-de-Villers dans de nouvelles installations à Floreffe. Le groupe familial s'articule aujourd'hui sur trois pôles d'activités : le pôle chantiers avec Nonet, le pôle recyclage avec Hublet et le pôle matériaux naturels avec Argibat. Last but not least, notons que huit membres de la famille occupent actuellement des postes opérationnels au sein du groupe.

Tricobel

Quelle sera l'entreprise familiale de l'année ?

La société Tricobel est née en 1938 lorsque Louis Meeckers ouvre son premier atelier de bonneterie au centre d'Aubel. Basé aujourd'hui à Thimister, le groupe Tricobel se décline en trois marques complémentaires : Espace Mode, Signé Nature et Goupil. Créée il y a 30 ans, l'enseigne Espace Mode propose une sélection de marques tendance, abordables et dans l'air du temps pour dames, hommes et enfants dans huit magasins répartis en Wallonie. Signé Nature est une marque qui s'adresse aux femmes actives au travers d'une collection de 200 articles. Lancée au début des années 2000, elle est disponible dans un réseau de près de 200 boutiques en Belgique, aux Pays-Bas, et depuis peu en France. Goupil est un système de gestion de caisse développé en interne qui permet aux professionnels du textile de disposer d'une solution sur mesure et 100 % customisée.

Le groupe familial emploie plus de 130 personnes et affiche un chiffre d'affaires consolidé de 30 millions d'euros. La direction générale du groupe est occupée par Christophe Meeckers, petit-fils du fondateur. La quatrième génération est entrée en 2017 avec Maxime qui occupe la fonction de manager commercial et précède sa soeur Justine qui devrait prochainement rejoindre également le groupe à la cellule RH.

Nos partenaires