Le "syndrome Ikea", un vrai danger sur nos routes

09/12/15 à 12:45 - Mise à jour à 27/01/16 à 10:53

Source: De Morgen

L'an passé, près de 4.000 pv ont été dressés à l'encontre d'automobilistes qui avaient perdu un chargement sur nos routes. Cette attitude, appelée le "syndrome Ikea" crée de nombreuses files chaque jour.

Le "syndrome Ikea", un vrai danger sur nos routes

© istock

Il ne se passe pas un jour sans que l'on entende à la radio des informations concernant un camion ou un véhicule de particulier qui a perdu une partie ou tout son chargement sur l'autoroute, engendrant de la sorte des files monstres, à l'heure de pointe.

"De plus en plus d'automobilistes chargent leur voiture avec des objets jusqu'à ce qu'elle déborde, mais la conduisent quand même ", relate Het Laatste Nieuws. Michaël Reul, secrétaire général de l'Union Professionnelle du Transport et de la Logistique qualifie cette attitude imprudente de "syndrome Ikea" du nom du célèbre magasin de meubles en kit. Elle cause chaque jour de nombreuses files sur les routes de notre Royaume. "Les automobilistes ont fait de gros achats dans un magasin de meubles, les chargent dans leur voiture ou dans leur remorque et se lancent sur les routes. Malheureusement, ils n'ont pas bien attaché leurs nouveaux achats et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, tout s'éparpille sur la route", déplore Michael Reul.

L'an passé, près de 4.000 pv ont été dressés à l'encontre d'automobilistes peu précautionneux quand il s'agit de charger leur véhicule. Selon De Morgen, ce ne serait que le sommet de l'iceberg, car de nombreux automobilistes n'ont pas été sanctionnés.

Touring se plaint aussi de ce phénomène depuis des années, mais se rend compte que la situation ne fait qu'empirer. "Pas le temps, pas l'argent, de la paresse et de l'ignorance, toutes les raisons sont apparemment bonnes pour rouler avec des affaires nonchalamment attachées", déclare de son côté Danny Smagghe, le porte-parole de l'organisation. "Pourtant, ils représentent une menace directe pour la sécurité routière. De plus, l'automobiliste qui se fait contrôler avec un chargement mal attaché encourt une amende de 110 euros, à payer immédiatement", ajoute-t-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires