Le cinquième brasseur belge opte pour une appellation plus "artisanale"

26/08/14 à 17:14 - Mise à jour à 17:14

Source: Trends-Tendances

Palm Breweries, cinquième groupe brassicole belge, change d'appellation et devient "Palm Belgian Craft Brewers", a fait savoir l'entreprise mardi au cours d'une conférence de presse sur son principal lieu de production à Steenhuffel (Brabant flamand).

Le cinquième brasseur belge opte pour une appellation plus "artisanale"

© belga

"Notre nom ne mettait pas suffisamment en exergue notre savoir-faire et la relation brasseur-consommateur", a expliqué l'administrateur délégué Jan Toye. Le consommateur est à la recherche d'une plus-value en termes tant d'authenticité du produit que de saveur et de caractère, ajoute-t-il. Palm compte des sites de production à Steenhuffel et Roulers (Rodenbach).

Ces dernières années, le brasseur du Brabant flamand a également repris son homologue brugeois De Gouden Boom et a conclu une joint-venture avec le producteur de lambics Boon. Fort de ces différents styles, Palm Belgian Craft Brewers se présente comme la seule brasserie à appliquer les quatre modes de fermentation propres à la fabrication de bières (basse, haute, mixte et spontanée).

La nouvelle appellation est très populaire aux Etats-Unis mais renvoie à des standards propres à la culture brassicole de ce pays. Sont en effet autorisés à s'appeler "craft brewers" les "petits brasseurs indépendants traditionnels", produisant un maximum de... 7 millions d'hectolitres, selon les critères de la Brewers Association. En 2013, près de 3.000 brasseries de ce type étaient recensées au pays de l'Oncle Sam. La nouvelle dénomination choisie par le groupe Palm semble donc trouver sa pertinence outre-Atlantique, lui qui dispose d'une capacité totale d'un million d'hectolitres (600.000 hl pour le seul site de Steenhuffel).

Cinquième brasseur sur son marché domestique en termes de volumes, Palm entend tout de même se dessiner un profil d'artisan, en Belgique également. Les responsables ont à ce titre décidé de relancer la petite brasserie villageoise De Hoorn. La "Cornet", une bière blonde à 8,5% vol. alc., vieillie en fût de chêne, a d'ailleurs été présentée mardi. Elle constitue un hommage à Theodoor Cornet premier brasseur de l'auberge De Hoorn au 17e siècle.

Quant à la nouvelle installation, elle permettra de réaliser des brassins de 10 hl. "En guise de comparaison, la capacité de la salle de brassage de la brasserie Palm est de 400 hl par brassin. Ces brassins, plus petits mais plus artisanaux, permettront à l'équipe de brasseurs d'exprimer encore davantage sa créativité et de développer encore plus aisément des éditions "Prestige" limitées mettant à chaque fois l'accent sur un domaine bien précis: houblon, fruit, aromates ou bois", détaille Andrew Lestiboudois, directeur de production. Une gamme "Arthur's Legacy" a ainsi déjà été lancée.

Dans un avenir proche, le brasseur souhaite poursuivre cet investissement dans les segments "Premium et Prestige", tout en consolidant ses marques "tactiques".

En savoir plus sur:

Nos partenaires