Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

04/08/10 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Facebook, le troisième pays du monde

Le réseau social Facebook est désormais le troisième pays du monde, juste derrière la Chine et l'Inde. Si l'information a l'air cocasse, elle est véridique : le réseau social Facebook vient tout juste d'atteindre ses 500 millions d'utilisateurs. Son patron prévoit que le prochain cap sera d'ailleurs le milliard de membres.

Les esprits chagrins diront que comparer un pays avec un réseau social n'a pas de sens. Facebook est une société privée, localisée aux Etats-Unis et n'a pas un Etat à défendre par exemple. Tout cela est vrai, évidemment, mais comme le faisait remarquer le journal Le Monde, Facebook reste quand même un phénomène au point où Hollywood va lui consacrer bientôt un film.

La question autour des 500 millions de membres de Facebook, c'est comment Facebook a réussi alors que d'autres, comme son concurrent MySpace, sont en train de décliner. Facebook a réussi, visiblement mieux que les autres réseaux sociaux, à interpréter les demandes des utilisateurs. Un exemple parmi d'autres : Facebook a innové en permettant aux membres de son réseau de personnaliser davantage leur profil mais également en mettant à disposition des applications qui permettent aux membres de renforcer les liens avec les autres, en éditant, par exemple, des listes de préférences, ou en permettant de jouer en réseau à plusieurs, etc.

Et puis, Facebook a aussi réussi sa migration sur le téléphone portable. Aujourd'hui Facebook est la première application téléchargée sur les téléphones intelligents.

Quand on sait que d'ici quelques années, la plupart des personnes entreront davantage en contact avec Internet via leur "smartphone" qu'avec leur PC, il est clair que Facebook a pris une longueur d'avance. Ce qui lui permet, selon certaines sources officieuses, de dépasser le cap du milliard de dollars de chiffres d'affaires. Des revenus que Facebook obtient en vendant le profil de ses 500 millions de membres aux annonceurs qui leur proposent des publicités très ciblées. Il est vrai qu'en étant membre de Facebook vous laissez automatiquement des centaines d'informations précieuses vendues par Facebook aux annonceurs.

Même si cette démarche déplait à certains membres, Facebook est devenu indispensable, en tout cas pour certains, et il est difficile de s'en passer, presque autant que de changer de banque, nous dit encore le journal Le Monde.

Nos partenaires