Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/08/13 à 11:11 - Mise à jour à 11:11

Facebook est en train de démontrer qu'un réseau social peut être rentable

Tout le monde s'en souvient encore, c'était l'an dernier que le réseau social Facebook s'introduisait en Bourse. Cette introduction en Bourse avait fait la UNE des médias car elle permettait à son jeune fondateur Mark Zuckerberg de devenir multimilliardaire en dollars. Mais passé la première euphorie, les médias se sont aussi rendu compte que le cours d'introduction de Facebook à 38 dollars était un cours... survalorisé ! Et comme si cela ne suffisait pas, les médias se sont également fait l'écho de plusieurs irrégularités dans cette introduction...

Bref, l'entrée en Bourse de Facebook était ratée et des investisseurs mécontents ont attaqué en justice le réseau social en question ! Et de fait, en deux semaines, l'action Facebook perdait 30% de sa valeur. A l'époque, Mark Zuckerberg, le jeune fondateur de Facebook, s'était même retrouvé pendant plusieurs semaines au centre d'interrogations sur sa capacité à gérer la croissance de son propre site. Depuis lors, le principal objectif de Facebook a été de démentir ces prévisions négatives. La direction de Facebook a voulu diversifier ses sources de revenus et crédibiliser son modèle économique, avec un point d'ancrage central : le mobile, autrement dit, votre GSM qui, comme vous le savez, est devenu aujourd'hui la principale porte d'entrée sur le web, et donc la source principale de croissance pour les prochaines années. Et Facebook, contre toute attente, a finalement réussi son pari. Les revenus publicitaires issus du mobile sont passés de zéro à... 41% de son chiffre d'affaires publicitaire. Et c'est la principale raison de la remontée spectaculaire du cours, qui a pour la première fois dépassé son cours d'introduction ce mercredi 31 juillet.

Et cette remontée du cours de l'action de Facebook a des bonnes chances de continuer. Ne serait-ce que parce que durant cet été, Facebook va lancer un nouveau format vidéo, un spot de 15 secondes qu'il vendra sans doute entre 1 et 2,5 millions de dollars par jour selon Bloomberg. En effet, Facebook cherche à récupérer des budgets TV, et il a de bonnes raisons de croire que c'est possible.

On peut dire pour l'instant, que les craintes concernant la désaffection des adolescents ou leur peu de fidélité à Facebook n'ont pas eu d'impact sur le chiffre d'affaire de l'entreprise. Avec un cours qui a enfin pu dépasser son cours d'introduction en Bourse, Facebook est en train de démontrer qu'un réseau social peut être rentable.

Nos partenaires