EUROGENTEC : INNOVATIONS BIOPHARMACEUTIQUES

04/11/15 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Trends-Tendances

Eurogentec a développé une méthode originale de production d'ADN plasmidien à grande échelle qui devrait permettre à terme à cette société biotechnologique de doper son CA et d'engager de nouveaux collaborateurs.

EUROGENTEC : INNOVATIONS BIOPHARMACEUTIQUES

La méthode innovante de production d'ADN plasmidien ouvre de nouveaux marchés à Eurogentec. © pg

L'innovation constitue, depuis sa naissance il y a 30 ans à Liège, l'ADN d'Eurogentec. Cette dernière fournit aux sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie actives dans le monde entier des services de production à façon de produits biopharmaceutiques tels que des vaccins ou des nouveaux biomédicaments. Afin de conserver sa position dans le concert mondial, elle se profile à la pointe de la technologie comme en témoigne la méthode de production d'ADN plasmidien qu'elle a mise au point et brevetée. "L'ADN plasmidien est différent de l'ADN chromosomique, précise Florence Xhonneux, biologics business development manager. On le retrouve naturellement dans des bactéries et on l'utilise comme outil (vecteur) à des fins thérapeutiques. Actuellement, parmi les nouveaux produits biopharmaceutiques en cours de développement, des molécules d'ADN plasmidien sont de plus en plus utilisées et testées dans des essais cliniques chez l'homme et ce, à des fins vaccinales ou de thérapie génique. Eurogentec a inventé et développé une méthode originale et un dispositif adapté permettant de produire ces molécules d'ADN plasmidien à très grande échelle tout en simplifiant le procédé de fabrication."

Ce procédé unique au monde a permis à l'entreprise liégeoise de se positionner en leader sur le marché, avec notamment un record de 150 g d'ADN plasmidien produits en un seul lot. Grâce à ce projet innovant, le chiffre d'affaires de la division Biologics a progressé de plus de 50 % l'année dernière et les perspectives sont encourageantes. Dans la foulée, de nouveaux engagements sont prévus ainsi que l'extension de capacités sur le site actuel d'Eurogentec dans le Liège Science Park. Cette innovation permet également à Eurogentec d'étoffer son portefeuille clients, surtout composé de sociétés biotechnologiques, en l'élargissant aux sociétés pharmaceutiques plus stables financièrement. Elle lui ouvre également de nouveaux marchés à la grande exportation. "Le marché mondial de la fabrication à façon de biomédicaments est estimé aujourd'hui entre 10 et 20 milliards de dollars par an, dont plus de la moitié aux Etats-Unis, ajoute Florence Xhonneux. Notre nouveau procédé de production nous a permis de nous faire connaître outre-Atlantique et aujourd'hui plus de la moitié du CA de la division Biologics est réalisée avec des clients américains. De plus, c'est grâce à cette innovation que nous avons pu signer notre premier contrat avec une société japonaise."

Nouvelles capacités de production

En 2014, Eurogentec a réalisé un chiffre d'affaires de 38,3 millions d'euros en augmentation de 18 % par rapport à l'année précédente. Une progression à laquelle la production d'ADN plasmidien a fortement contribué. Et encore plus sur la marge opérationnelle qui a grimpé de 65 % passant de 2,3 à 3,8 millions d'euros. Outre l'impact positif sur le bilan financier, ces bons résultats sont également bénéfiques pour l'emploi. Ainsi, en 2014 et 2015, 27 nouveaux postes ont été créés afin de répondre à la première extension de capacités de production. D'ici mars 2016, 900 m² de nouveaux laboratoires seront opérationnels afin de répondre aux demandes croissantes des clients. Entre 2017 et 2019, 60 engagements supplémentaires sont prévus dans le cadre d'une seconde phase d'extension. Actuellement, Eurogentec emploie 314 personnes dont 237 sur son site liégeois.

G.V.D.N.

Nos partenaires