Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

25/02/13 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Est-ce la fin de l'or ?

Est-ce la fin de l'or ? Voilà la question qui semble occuper pas mal d'investisseurs qui avaient placé une partie de leur épargne dans cette relique barbare comme la nommait l'économiste Keynes ! Il faut dire qu'un métal jaune qui passe sous la barre des 1 600 dollars l'once, ça ne fait pas plaisir à ces investisseurs qui, bien entendu, sont déboussolés.

Certains experts que je ne citerai pas et qui avaient vendu, pour ne pas dire, survendu la détention d'or à leurs clients ou lecteurs, sont aujourd'hui perturbés par le parcours actuel de l'or, et notamment par son décrochage la semaine dernière. Comme certains idéologues, ces experts s'accrochent à leur dogme. Donc, leurs conseils peuvent se résumer aujourd'hui encore à trois questions : "Vous avez de l'or ? Serrez les dents. Les planches à billets vont repartir !" Autrement dit, le métal jaune n'a pas encore dit son dernier mot et les gouvernements devront bien un jour ou l'autre laisser filer l'inflation pour ne pas rembourser leurs dettes, l'or en profitera, c'est en tout cas leur raisonnement.

Deuxième question de ces mêmes experts : "Vous n'avez pas d'or ? ce n'est pas grave : vous avez là, une opportunité qui ne se représentera peut-être plus de monter à si bon compte dans le grand train de l'or"...Autrement dit, profitez de la baisse de cours du métal jaune pour acheter de l'or à bon compte !

Terminons avec la troisième question de ces mêmes experts qui se résume à un : "Vous avez des minières aurifères ? Serrez également les dents, ce n'est plus le moment de vendre. Si vous recherchez la sécurité absolue, vendez au prochain rebond. Si vous êtes audacieux, des opportunités fabuleuses vont se présenter dans peu de temps. Entre 1929 et 1933, en pleine crise, les mines d'or ont connu un très beau parcours boursier dans un champ de ruines" fin de citation.

Bref, vous l'avez compris, l'or a beau plonger en ce moment alors que cela ne devrait pas être le cas vu que les incertitudes économiques sont toujours aussi fortes, rien à faire : les mordus de l'or veulent encore croire à un simple trou d'air. Ce n'est pas à moi de dire s'ils ont raison ou pas, mais je ne peux m'empêcher de citer Warren Buffett, le deuxième homme le plus riche au monde qui disait, il y a un an encore, que le métal jaune avait, à ses yeux, deux énormes défauts : un usage limité et l'absence de rendement, ajoutant même ironiquement : "Si vous détenez une once d'or durant une éternité, vous en détiendrez toujours une once à son terme" fin de citation. Merci de votre écoute et à demain

Nos partenaires