Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/04/13 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Erreurs de calcul et donc politiques d'austérité erronées...

C'est le scandale de la semaine : il semblerait que toutes les politiques d'austérité, mises en place dans la plupart des pays d'Europe, soient basées sur une mauvaise idée !

Pourtant cette idée, qui incitait les gouvernements fortement endettés à réduire de toute urgence leur endettement, était basée sur une étude influente, réalisée par deux économistes de l'université de Harvard, et dont la conclusion était simple : dès que la dette publique de votre pays dépassait les 90% du PIB, la récession était assurée !

Et donc, selon cette influente étude de deux économistes américains, la seule chose à faire, ce n'était pas de jouer à une politique de relance, comme le demandent, par exemple, les partis de gauche, mais au contraire, il fallait absolument se désendetter de toute urgence !

Le problème c'est qu'on découvre aujourd'hui que cette étude était truffée "de graves erreurs", y compris dans les calculs réalisés via tableaux Excel, où visiblement certaines cellules n'avaient pas été remplies correctement, voire même pas du tout ! C'est fou d'entendre ce genre de chose, mais c'est la stricte vérité !

Ces erreurs ont été découvertes par d'autres économistes américains. Ils se sont basés sur la même période d'étude et arrivent à la conclusion que les pays, ayant un endettement supérieur à 90%, ne tombent pas en légère récession, mais s'en sortent même avec une croissance positive de l'ordre de 2%. Ce qui n'est évidemment pas la même conclusion !

Et donc, ces économistes américains disent clairement que les politiques d'austérité mises en place en Europe sont mortifères puisque basées sur une étude fausse !

Voilà qui va donner du grain à moudre à tous ceux qui veulent qu'on relâche un peu la pression sur le citoyen avec toutes ces politiques d'austérité...

Nos partenaires