Wall Street prudente à la veille des chiffres sur l'emploi aux Etats-Unis

01/09/16 à 23:16 - Mise à jour à 23:16

Source: Belga

(Belga) Wall Street a fini sans vraie tendance jeudi, restant prudente à la veille de chiffres mensuels sur l'emploi à l'importance cruciale dans un contexte d'interrogations sur les perspectives monétaires américaines: le Dow Jones a gagné 0,10% et le Nasdaq 0,27%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 18,42 points à 18.419,30 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 13,99 points à 5.227,21 points. En revanche, l'indice élargi S&P 500 est resté presque stable, perdant 0,09 point à 2.170,86 points. "La Bourse a très peu bougé à la veille de chiffres sur l'emploi qui vont probablement avoir un effet sur les marchés", a résumé David Levy, de Republic Wealth Advisors, soulignant seulement une mauvaise performance du secteur de l'énergie face à un nouveau plongeon des cours pétroliers. Le gouvernement américain publiera vendredi, avant la clôture de Bourse, ses chiffres mensuels sur l'emploi, qui sont toujours très surveillés et le seront d'autant plus qu'ils interviennent en pleine spéculation sur les intentions de la Réserve fédérale américaine (Fed). "On va essayer d'évaluer si la Fed compte agir ou non à la fin du mois", date de sa prochaine réunion, a expliqué M. Levy. La banque centrale n'a rien fait depuis le début de l'année pour limiter son soutien à l'économie, mais plusieurs de ses responsables évoquent depuis la fin août un rapide début de resserrement monétaire, en faisant des chiffres sur l'emploi l'un des principaux facteurs de décision. Pour l'heure, les investisseurs ont pris connaissance mercredi d'estimations encourageantes du groupe privé ADP sur l'emploi en août, ainsi que, jeudi, de chiffres hebdomadaires solides sur le bas niveau du chômage. Néanmoins, les investisseurs n'ont guère semblé réagir à ce dernier chiffre, pas plus qu'à l'annonce d'un recul de la productivité américaine au deuxième trimestre, et ont surtout "été pris de cours par un chiffre sur l'activité industrielle", comme l'a noté Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management. (Belga)

Nos partenaires