Voo s'attaque aux smartphones et tablettes

18/10/12 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Trends-Tendances

Le câblo-opérateur wallon complète son offre avec du wifi partagé et de la télévision sur terminaux mobiles. En attendant le chaînon manquant : la téléphonie mobile.

Voo s'attaque aux smartphones et tablettes

© VOO

Les clients Voo pourront bientôt profiter de deux nouveaux services qui intéresseront spécifiquement les propriétaires de smartphones et de tablettes. Tout d'abord, le service de wifi partagé baptisé Wi-Free. Les abonnés disposant d'un modem récent (Netgear) se transformeront en " hotspot ". Ils enverront vers l'extérieur un deuxième signal, distinct de leur signal personnel. Tous les abonnés à l'Internet de Voo pourront se connecter à ces réseaux de wifi partagé. Le câblo-opérateur promet plus de 200.000 points d'accès dans les deux à trois prochains mois. Un chiffre qui pourrait grimper à un million de points d'accès d'ici fin 2013, pour autant que le partenariat avec Telenet au Nord et Numericable à Bruxelles se concrétisent. Avantage de la formule par rapport à celle du concurrent Belgacom, qui a lancé Fon il y a presque un an ? Les modems maison, équipés de la norme " N ", assurent, d'après les responsables de Voo, un débit de bande passante trois fois plus important et un spectre trois fois plus étendu. Par contre, pas encore de partenariat en vue pour une utilisation à l'étranger. Et les 200.000 points d'accès attendus ne tiennent pour l'instant pas la comparaison avec les 600.000 hotspots de Fon en Belgique et 7 millions dans le monde.

Télévision mobile

Deuxième nouveau service : le Voo Motion. Cette nouvelle interface est réservée aux clients Duo (Internet + TV) ou Trio (Internet + TV + téléphone fixe). Elle leur permet d'accéder aux programmes de télévision numérique et à une partie du catalogue VOD sur tablette, smartphone ou PC. Un calque de TV Partout, lancé mi-2011 par Belgacom, et récemment devenu payant ? Pas tout à fait. Quelques faiblesses existent dans l'offre de Voo. Tout d'abord, le câblo-opérateur n'a pas encore réussi à convaincre l'ensemble des chaînes de télévision de figurer sur Voo Motion. Si 24 chaînes ont accepté les conditions financières de Voo, deux gros poissons se font encore désirer : RTL et la RTBF. Voo devra trouver la juste rémunération pour les chaînes, d'autant que le câblo tient à proposer ce service gratuitement à ses clients (du moins dans un premier temps...). De plus, Voo Motion n'est pas (encore) disponible sur les terminaux Android. Et il ne sera pas non plus possible d'enregistrer des programmes à distance.

Malgré leurs défauts, ces offres s'intègrent dans la stratégie convergente déployée aujourd'hui par la plupart des opérateurs. L'objectif est de donner accès au contenu (Internet, TV) via un maximum de terminaux possibles : TV, PC, tablettes et smartphones. Clairement, les terminaux mobiles sont en phase ascendante, et les opérateurs doivent s'adapter. Mais ce qui manque aujourd'hui à Voo, c'est une offre de téléphonie mobile, afin de compléter leur gamme... et de gagner de l'argent sur les communications et la consommation de données mobiles. Chez Voo, on explique que les pourparlers avec Mobistar (opérateur partenaire, qui détient le réseau) et Telenet (câblo-opérateur partenaire surtout présent au Nord, qui a déjà développé une offre mobile avec Mobistar) sont en cours. Le lancement commercial d'une offre de téléphonie mobile estampillée Voo est prévu pour début 2013.

Gilles Quoistiaux

En savoir plus sur:

Nos partenaires