Volkswagen un peu plus optimiste sur son chiffre d'affaires

27/07/17 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Belga

Le numéro un mondial de l'automobile Volkswagen a légèrement relevé jeudi sa prévision de chiffre d'affaires pour 2017, après un deuxième trimestre venant confirmer sa vigueur, près de deux ans après l'éclatement du scandale du diesel. Volkswagen compte continuer sur sa lancée de 2016, année de retour aux bénéfices après la gifle du "dieselgate". Pour l'exercice en cours, il vise désormais une hausse de son chiffre d'affaires "de plus de 4%", contre "jusqu'à 4%" auparavant, selon un communiqué.

Volkswagen un peu plus optimiste sur son chiffre d'affaires

© REUTERS

Le géant aux douze marques, propriétaire des voitures VW, Audi, Seat, Porsche ou Lamborghini, des motos Ducati ou encore des camions MAN, continue de tabler sur des livraisons aux clients "modérément" supérieures à celles recensées l'année précédente. En 2016, il avait livré 10,3 millions de véhicules dans le monde, devenant pour la première fois champion mondial en damant le pion au japonais Toyota. Volkswagen se montre toutefois prudent et évoque "des conditions de marché toujours difficiles", citant comme "défis" existants la conjoncture actuelle, une concurrence accrue, des taux de change volatils et "la thématique du diesel", un euphémisme qui désigne chez le constructeur la tricherie du groupe sur des millions de véhicules diesel et ses conséquences. Son bilan du deuxième trimestre, dévoilé en même temps que sa nouvelle prévision de recettes, témoigne en tout cas de la force retrouvée du mastodonte allemand.

Son bénéfice net part du groupe, publié dans son rapport financier du premier semestre, a quasiment triplé sur un an, à 3,13 milliards d'euros. Sur la même période de 2016, une importante provision liée à la manipulation des émissions polluantes des moteurs diesel, révélée en septembre 2015, avait amputé ses résultats. C'est toutefois un peu moins qu'escompté par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui attendaient 3,42 milliards d'euros de bénéfice net part du groupe. Le chiffre d'affaires de 59,7 milliards d'euros (+4,7% sur un an) et le bénéfice d'exploitation Ebit de 4,55 milliards d'euros, plus que doublé sur un an, sont eux conformes aux attentes. Le groupe préfère communiquer sur l'ensemble du premier semestre qui, avec les livraisons du mois de juin, "confirment que le groupe Volkswagen est à nouveau sur la bonne voie", selon son patron Matthias Müller, cité dans le communiqué.

Éclaboussé depuis peu par des soupçons d'entente avec les autres constructeurs allemands, Volkswagen a déclaré mercredi soir ne prendre "aucune position" sur ces soupçons, tout en défendant les "échanges" entre constructeurs, "habituels (...) sur les questions techniques". A la Bourse de Francfort, vers 09h30, le titre Volkswagen reculait de 1,06% à 135,15 euros dans un marché en repli (-0,19%). Les investisseurs étaient déçus par la prévision de marge, inchangée malgré un bon premier semestre.

Nos partenaires