Volkswagen: "Les bonus, c'est pour personne" en 2016

02/12/15 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Source: Belga

Le constructeur automobile Volkswagen, qui va interrompre la production sur ses sites allemands pendant près de trois semaines autour des fêtes de fin d'année, ne paiera aucune prime à ses employés en 2016, a indiqué mercredi le président du comité d'entreprise.

Volkswagen: "Les bonus, c'est pour personne" en 2016

© AFP/John MacDougall

"Pas besoin d'être un génie pour calculer" le montant des primes que distribuera Volkswagen à ses salariés en 2016, a affirmé mercredi l'influent président du comité d'entreprise, Bernd Osterloh, au cours d'une assemblée générale du personnel au siège du groupe à Wolfsburg (nord). "Dix pour cent de zéro égale zéro", a-t-il déclaré.

Pour M. Osterloh, les dirigeants du groupe doivent cependant renoncer eux aussi à leur rémunération variable: "les bonus, soit c'est pour tout le monde, soit ce n'est pour personne", a-t-il martelé devant près de 20.000 employés du groupe, en présence du nouveau directeur financier, Frank Witter, et de Wolfgang Porsche, membre du conseil de surveillance du géant de l'automobile.

Le constructeur avait versé en mars une prime de performance de 5.900 euros bruts à chacun de ses quelques 200.000 salariés allemands pour l'année 2014. Les neuf membres du directoire de Volkswagen s'étaient eux partagé une rémunération globale de plus de 65 millions d'euros, dont 54 millions de bonus.

Cet arrêt des primes s'accompagne de deux semaines et demie de fermeture des usines autour des fêtes de fin d'année, en raison de la baisse des ventes. Sur les sites de production de Wolfsburg, Emden (nord-ouest), Zwickau et Dresde (est), "la production s'arrêtera le jeudi 17 décembre et reprendra le lundi 11 janvier 2016", à l'exception des lignes de montage de la Tiguan, a confirmé mercredi à l'AFP un porte-parole du groupe.

Plongé depuis fin septembre dans un scandale de logiciels truqueurs visant à tromper les contrôles antipollution sur 11 millions de véhicules diesel, le colosse aux 12 marques (des citadines Seat et Skoda aux berlines Audi et sportives Porsche, en passant par les camions MAN et Scania) a également reconnu récemment avoir falsifié les niveaux d'émission de dioxyde de carbone (CO2) de 800.000 autres voitures et devra organiser à partir de janvier un gigantesque rappel d'environ 8,5 millions de véhicules en Europe.

Les ventes de la marque s'en ressentent déjà: en Allemagne, les ventes de nouvelles VW ont reculé de 2% sur un an au mois de novembre en Allemagne et ont même décroché de 25% aux Etats-Unis, où le scandale avait éclaté en septembre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires