Virtuology International veut miser sur les start-up actives dans le marketing digital

09/09/17 à 18:00 - Mise à jour à 18:22
Du Trends-Tendances du 07/09/17

Croissance raisonnée et rentabilité rapide. Deux concepts pas toujours appliqués à l'univers des start-up où levées de fonds et croissance internationale constituent trop souvent le chemin emprunté pour (tenter de) devenir le nouveau Facebook. C'est pourtant bien sur ces préceptes que le groupe bruxellois Virtuology International entend développer ses start-up, toutes actives dans le marketing digital.

Ne lui parlez pas de levées de fonds. Pour Cédric Donck, rien de tel qu'une croissance prudente et raisonnée, et un développement de start-up capables de générer des revenus dès le démarrage et même d'être rentables (ou ayant au moins atteint le break-even) dans les six premiers mois. C'est sur ce modèle que ce serial entrepreneur et ancien CEO de l'agence Tagora envisage le développement de start-up du numérique, un secteur dans lequel il est actif comme business angel depuis des années. Après avoir démarré comme investisseur indépendant, il s'est associé, en 2011, à Pierre-Alexandre Losson pour fonder Virtuology International et structurer ses investissements. Le premier détient 89 % du fonds et endosse le rôle de CEO tandis que le second, avec 11 %, prend le rôle de CTO.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires