Van Gansewinkel supprime une centaine d'emplois en Belgique

28/09/12 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Trends-Tendances

La société de traitement de déchets Van Gansewinkel a annoncé vendredi son intention de supprimer 600 emplois d'ici la mi-2013. "Mais le nombre de licenciements forcés pourrait être limité à 300, dont une centaine en Belgique et 200 aux Pays-Bas", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Van Gansewinkel supprime une centaine d'emplois en Belgique

© Image Globe

Seront principalement touchés par ces licenciements secs, les fonctions indirectes (personnel et assistance) ainsi que, dans une moindre mesure, les chauffeurs et le personnel de chargement.

Selon le syndicat LBC, 17 emplois d'ouvriers et 79 fonctions d'employés sont visés en Belgique. "Cela fait 16% ou près d'un membre du personnel sur cinq. Les gens sont donc très inquiets", précise Joeri Saenen, délégué au syndicat LBC.

"La crise économique et son impact sur les volumes de déchets provoquent une pression continue sur les prix, une surcapacité et d'importantes fluctuations des prix sur le marché des matières premières et de l'énergie", a justifié le groupe néerlandais.

Une première réunion est prévue jeudi prochain entre la direction et les syndicats.

Le groupe emploie quelque 7.500 travailleurs pour un chiffre d'affaires annuel de 1,3 milliard d'euros. Le siège social du groupe en Belgique est situé à Puurs. Van Gansewinkel compte une vingtaine de sites dans notre pays, dont trois en Wallonie.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires