Van de Velde contre KBC : retour à la case départ

24/09/10 à 15:07 - Mise à jour à 15:07

Source: Trends-Tendances

Van de Velde (Marie-Jo) accuse KBC de l'avoir trompé dans l'affaire des CDO, des obligations adossées à des créances, qui ont valu de lourdes pertes financières au fabricant de lingerie. La clôture des débats était prévue aujourd'hui : à cause d'un conflit d'intérêts, tout doit être recommencé.

Van de Velde contre KBC : retour à la case départ

Le procès que le producteur de lingerie Van de Velde avait intenté contre KBC doit être complètement recommencé, a indiqué un collaborateur de Me Philop Walravens, qui défend les intérêts de Van de Velde. Un conflit d'intérêts dans le chef d'un juge du procès serait à la base de la tenue d'un nouveau procès.

Les avocats de KBC et de Van de Velde avaient déjà plaidé voici deux semaines. Le producteur de lingerie de Wetteren avait intenté un procès à son ancien banquier car il estimait avoir été trompé.

Van de Velde avait investi en 2005, via KBC, 3,45 millions d'euros dans des CDO, des obligations adossées à des créances. Lors de la crise des crédits de 2008, la valeur des placements de Van de Velde avait diminuée de façon catastrophique.

D'après le producteur de lingerie, KBC aurait délibérément communiqué des informations incomplètes et erronées sur la structure et les risques des CDO. Van de Velde exige désormais, devant le tribunal de commerce de Bruxelles, de récupérer l'argent qu'il a investi.

Les plaidoiries du procès s'étaient tenues le 10 septembre et la clôture des débats était prévue pour ce vendredi. Jeudi après-midi, le cabinet de Me Walravens a appris que le procès devrait être recommencé. Une nouvelle date n'a pas encore été fixée.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires