USA: les créations d'emplois bondissent de façon spectaculaire en juin

08/07/16 à 15:10 - Mise à jour à 15:38

Source: Afp

Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont affiché un rebond spectaculaire en juin dépassant largement les prévisions, tandis que le taux de chômage a légèrement augmenté, selon les chiffres du ministère du Travail publiés vendredi.

USA: les créations d'emplois bondissent de façon spectaculaire en juin

Image d'illustration. © Reuters

L'économie a créé 287.000 emplois nets, le meilleur score mensuel depuis octobre, après une quasi-stagnation en mai. Les analystes ne prévoyaient que 175.000 nouvelles embauches.

Le taux de chômage est passé de 4,7% à 4,9%, à la faveur d'un retour sur le marché du travail de personnes recherchant activement un emploi. Les analystes tablaient sur 4,8%.

Cette performance est de nature à rassurer les marchés sur l'état de l'économie américaine après la frayeur du mois de mai.

Selon l'estimation révisée du gouvernement, les entreprises n'avaient créé que 11.000 nouveaux emplois en mai (contre 38.000 précédemment estimés). Cette déception avait notamment conduit la Réserve fédérale (Fed), également soucieuse des effets du vote britannique sur le Brexit, à renoncer en juin à relever les taux d'intérêt.

Ce sont les services en juin qui ont été la locomotive des embauches avec 59.000 nouveaux emplois nets dans les secteurs de l'hôtellerie et des loisirs, 58.000 dans les services de santé, 44.000 dans l'information, 30.000 dans la distribution. En revanche, le secteur de la production des biens n'a gagné que 9.000 emplois alors que les industries minières (pétrole, charbon), dans le rouge depuis des mois, ont encore perdu 5.000 postes.

Le secteur public a également embauché solidement (22.000).

Les créations d'emplois ont été aussi renforcées un peu artificiellement par la reprise du travail de quelque 40.000 salariés grévistes de la compagnie de télécommunications Verizon.

La légère hausse de deux dixièmes de points du taux de chômage à 4,9% s'explique pour une grande part par un rebond technique.

En mai, le taux de chômage avait glissé de façon spectaculaire de 5% à 4,7% pour de mauvaises raisons. Des centaines de milliers de personnes avaient renoncé à chercher un emploi et n'étaient plus considérées comme chômeurs.

En juin, davantage de personnes sont revenues sur le marché du travail.

Point positif, le nombre de travailleurs à temps partiel contraint a nettement régressé passant de 6,4 millions en mai à 5,8 millions en juin, au plus bas depuis octobre 2015. Globalement il y a 7,8 millions de chômeurs.

Les rémunérations, observées de près par la Fed qui voudrait voir l'inflation remonter vers un objectif de 2%, ont très légèrement augmenté en juin. Le salaire horaire moyen a gagné deux cents à 25,61 dollars. Sur 12 mois, il est en hausse de 2,6%.

En savoir plus sur:

Nos partenaires