Une vingtaine d'entreprises s'associent pour l'insertion des publics fragilisés

12/09/14 à 14:35 - Mise à jour à 14:35

Né il y a quatre ans en Belgique, sur un modèle français, le réseau Be.Face, un groupement "d'entreprises socialement responsables", comporte aujourd'hui 25 sociétés, dont l'objectif est de "mutualiser leurs moyens pour concrétiser sur le terrain leur démarche Responsabilité sociale des entreprises (RSE)". Plusieurs initiatives ont été présentées vendredi lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

Une vingtaine d'entreprises s'associent pour l'insertion des publics fragilisés

© BE.Face

Le réseau Be.Face est le pendant belge de FACE, créé en France en 1994 et qui compte aujourd'hui 4.000 entreprises réparties dans 50 villes, précise Filip Van Mullem, responsable communication. Sept ou huit entreprises en Belgique se sont rassemblées sur base volontaire en 2010, et leur nombre atteint à présent 25, parmi lesquelles L'OREAL, Solvay, Securitas, le RSC Anderlecht, Belgacom, BNP Paribas Fortis, Ethias, AG Real Estate, Infrabel ou GDF Suez.

L'objectif est de "rapprocher les entreprises de leur environnement social, en agissant autour de deux axes: l'insertion socio-professionnelles (parrainage, formation en alternance...) et l'insertion sociale. Dans cette dernière optique, des entreprises envoient par exemple leurs employés "faire du volontariat dans une association plutôt que d'organiser un team building", précise M. Van Mullem.

Il y a selon lui aujourd'hui "une réelle volonté de la part de la génération Y (personnes âgées de 16 à 29 ans, ndlr) de faire les choses autrement et d'intégrer l'aspect humain au monde de l'entreprise". De nos jours, "la relation entre croissance économique et bien commun n'est plus évidente. Un des défis majeurs auxquels nous sommes confrontés est celui de concilier le dynamisme de l'économie de marché et la justice sociale", ajoute un communiqué.

Le réseau peut aussi compter sur ses organisations partenaires, parmi lesquelles se trouvent entre autres Bruxelles Formation-Tremplin Jeunes, les Maisons de Quartier de la Ville de Bruxelles, le Musée Magritte, la Louvain School of Management mais aussi la Maison de l'Emploi et de la Formation de Bruxelles Ville.

Plusieurs projets ont été développés dans le cadre de ce réseau, comme l'initiative "Foot-école", offrant des entraînements par des professionnels du RSCA à des jeunes en décrochage scolaire pour les pousser à s'investir dans leur scolarité. Ces jeunes doivent en contrepartie s'engager à fournir un effort et fréquenter une école de devoirs.

De son côté, "Bright Future" offre à des étudiants universitaires ou en Haute-école, reconnus "fragilisés financièrement" par le bureau social, de bénéficier d'un mentor et coaching durant plusieurs mois.

Par ailleurs, l'asbl Be.Face met aussi en place des Points d'Info Multiservices (PIM) et des actions en partenariat avec les Maisons de Quartier, les CPAS et des membres "pour aider des publics précarisés et les associations qui les accompagnent à 'consommer malin' et à 'réduire leurs dépenses'".

(Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires